Bonjour Frédéric, peux-tu nous dire ce qui t’as donné envie de semer ton blog sur la blogosphère ? 

Je suis artiste peintre et art thérapeute. Pour répondre simplement à cette question, je dirais que je suis passionné par mon travail et que mon travail est ma passion.

L’idée de créer ce site est venu de l’envie de partager mon expertise avec un plus grand nombre en utilisant les nouvelles technologies. De manière créative, j’ai eu l’envie de permettre à chaque francophone de vivre sereinement au quotidien.

Grâce à ma méthode, j’accompagne des personnes dans une phase de changement grâce à ces nouvelles technologies ( internet, photo, vidéo, audio, etc.) en combinaison avec mes techniques plus classiques (peinture, dessin, sculpture, écriture, etc.). Chacun peut ainsi gérer son stress liée à ces périodes difficiles (lancement d’une activité, recherche d’une nouvelle carrière, séparation, déménagement, etc.)  et peut utiliser pleinement tout son potentiel.

Ton adresse URL n’a pas été choisie au hasard, tu peux nous en dire plus ?

Effectivement,  www.simpleattitude.com est issu d’une recherche sur un grand nombre de mots-clés qui devaient correspondre à ma personnalité. Je suis adepte d’une attitude simple qui permet, à mon avis, d’acquérir beaucoup de confiance et de gérer ses émotions. J’atteins par ce biais plus de cohérence et de conscience dans mes besoins et dans mes envies.

J’ai pratiqué le judo et d’autres arts martiaux durant plus de 20 ans. C’est un esprit que j’ai puisé dans cette culture orientale qui n’est pas la mienne à la base. Depuis tout petit, par contre, j’ai eu la chance d’évoluer dans les forêts de ma région, souvent en solitaire. Mon adresse viendrait  de cette synthèse entre ma rencontre avec la nature et celle de l’orient.

Ou habites-tu ? Cette ville a toujours été ton chez-toi ?

Je vis actuellement à Liège, en Belgique. J’y vis comme dans une ville d’adoption. J’aime voyagé et ai vécu dans quelques grandes villes dont Bruxelles. J’ai connu le calme et la proximité de la campagne ainsi que l’énergie et le flux dynamique d’une capitale européenne.

Ici, j’y retrouve les deux à la fois. J’ai retrouvé mon équilibre et me sens en harmonie où que j’aille. C’est très nouveau ce sentiment de me sentir réellement chez moi en tant qu’homme.

Quand es-tu tombé dans la blogosphère pour la première fois ?

Je vogue sur le net depuis son arrivée dans le grand public. A l’époque, on y prenait son temps car les échanges se faisaient par ligne téléphonique…Une vidéo prenait des jours à se télécharger. Je n’ai réellement créé mon premier blog qu’en 2010 pour partager mon travail artistique. Avant, j’utilisais d’anciens sites de réseaux comme myspace ou parano.

Internet m’a apporté le meilleur comme le pire, j’ai du prendre conscience d’une certaine addiction et m’en libérer. J’avoue avoir discuter longuement avec des amis francophones de Montréal. Le décalage horaire est très fatigant pour un étudiant:) Paradoxalement, l’internet m’a aussi permis de faire des rencontres réelles (j’ai réalisé mon rêve de voyage et ai visité Montréal).

Pour en revenir à la blogosphère, je la suis plus régulièrement depuis quelques mois. L’importance des liens, des interactions et la qualité des informations que j’y retrouve m’y reconnectent. Je suppose qu’il s’agit d’un retour à une de mes sources.

Tous les blogueurs aiment l’écriture, mais certains aiment aussi sortir du style « blog  » est-ce ton cas ? Est-ce que tu écris d’autres choses ?

En fait, je suis issu d’une génération qui a connu la création du web. Je ne suis pas né avec lui. Mon lien à l’écriture s’est donc fait parmi les auteurs classiques. J’aime toujours prendre le temps de lire.

Se réapproprier le temps est un de mes leitmotivs. C’est d’ailleurs une limite car mon style est littéraire. Mes textes, de base, sont plutôt long et doivent être adaptés au style « blog »… Je suis toujours heureux d’apprendre qu’un lecteur est arrivé au bout d’un mail ou d’un article.

Est-ce que tu as d’autres blogs ?

J’ai en projet de lancer un blog sur les nouvelles alternatives à notre société. Je suis de près le mouvement appelé « Transition ». Il s’agit d’une ramification d’actions locales qui traitent autant de la consommation, de l’énergie ou du secteur financier. Elaborer un nouvel avenir et apporter des solutions innovantes me passionnent.

En tant qu’artiste, j’ai un site à mon nom : www.fredericbastin.com. J’ai l’envie d’y intégrer un blog d’humeur, expliquant la signification personnelles de mes peintures.

J’ai également un autre site qui fonctionne plus comme une communauté d’artistes. Il reverra bientôt le jour sous une nouvelle forme.

Je suis du genre hyperactif zen et ai besoin d’avoir quelques projets en cours…Heureusement, les nouvelles technologies m’aident à gérer mon temps. Sans elles, ma vie serait un chaos.

Est-ce que tu lis des blogs dans d’autres langues ? Peux-tu en citer trois ?

La création de mon blog en français est une nouvelle frustration que j’ai envie de dépasser dans le futur. Je lis fréquemment d’autres sites inspirant comme celui de Tonny Robins, Guy Finley, ou encore Tim Ferris pour ne citer que ces pointures dans notre domaine. Sur ces 3 auteurs, seul, Tim Ferris proposent un blog, il me semble.

Je suis tombé sur ton blog « Semeunacte » et celui de Dominique Chayez« choisirlebonheur ». Bien d’autres mériterais d’être cités.

Si j’ai envie de te liker, je vais où ?

https://www.facebook.com/LacherPrisecom pour le lâcher prise et l’art thérapie.

Si j’ai envie de te réseaux socialisé ailleurs, c’est aussi possible ?

Pour les professionnel, je suis également présent sur http://www.linkedin.com/pub/fr%C3%A9d%C3%A9ric-bastin/2b/36a/570

ou twitter : https://twitter.com/simple_attitude

Peux-tu nous dire ce qui pour toi représente les outils les plus importants du bloggeur ?

Mon outil le plus important est ma sérénité. Je prends le temps d’élaborer mes projets, mes concepts. Je planifie et me permets de revoir mes objectifs régulièrement.

Une autre force me vient de mes techniques de lâcher prise. Je suis relativement détaché du temps, de l’argent et du regard que les autres ont sur moi. Si je ne concrétise pas un de mes objectifs (ce qui arrive souvent, vu leurs nombres), je m’assieds et les redéfinis.

En ce qui concerne les entrepreneurs, j’ai écrit un article sur ce sujet :

http://www.simpleattitude.com/1/post/2013/10/-ma-petite-entreprise-ou-le-lcher-prise-pour-dpasser-la-crise-en-toute-srnit.html

Si j’avais un seul conseil à donner à tous les bloggeurs, se serait de vous faire plaisir avant tout. J’ai remarqué que la sincérité était communicatrice. Quoique vous fassiez, donnez-vous à 200% car vous le faites d’abord pour vous, et ensuite vous le partager avec les autres. Il ne vous reste qu’à définir simplement vos objectifs, de les planifier. En un mot : Action !