semeunacte 12 moyens pour decouvrir puis atteindre vos revesCrédit CC: Y

Écrit Par Mohamed MOURAS

Suivez-moi sur Twitter

N’hésitez pas à vous abonner à la NewsLetter ou aux RSS (en haut à droite)

Lundi dernier, vous pouviez lire ma participation au jeu d’écriture A La Croisée des Blogs. L’article devait reprendre le thème suivant : Prendre le risque de vivre ses rêves !

En fait j’avais commencé par écrire un article bien pesé sur les rêves, version comme nous aimons tant en lire sur les blogs de développement personnel, mais en cours de route je me suis aperçu que ce n’était pas vraiment ce que je voulais faire. J’ai donc fini par écrire un article qui donnait le ton dès le titre : 4 raisons de ne pas associer le mot risque au mot rêve

Aujourd’hui, j’ai eu envie de continuer sur les rêves et surtout détailler ce que je considère essentiel pour la réalisation « en vrai » de nos rêves. Je considère que je vis moi-même un bout de mon rêve. Je vis et travail selon mes envies la plupart du temps et je pense très clairement être sur la route de la réalisation d’un de mes rêves : Acheter mon emploi du temps (le prochain sera de contrôler le temps :-)

J’utilise personnellement une technique extrêmement simple pour savoir si je suis sur la route de mes rêves et je peux vous la donner immédiatement : Etes-Vous Heureux De Vous Lever Le Matin ? Je le suis très souvent, je n’hésite pas à partir très tôt et me donne à fond pour mes jeunes. Pour moi la flemme du matin n’existe quasiment pas…si un jour elle revient je sais qu’il sera temps de partir vers autre chose.

Très clairement vivre ses rêves ou au moins être sur la route de ses rêves fait que vous vivrez plus heureux, plus détendu, plus en paix avec vous-même et avec les gens qui vous entoure.

Parce que j’aime les listes et que je les trouve vraiment plus facile à imprimer (printfriendly en fin de document est là pour ça) et à se remémorer, voilà 12 points qu’il est bon de connaître et d’appliquer pour commencer à « rêver en vrai ».

Vous commencez à apprendre le jour où vous sortez du système scolaire

Je suis professeur de français et d’informatique moi-même et donc j’en sais quelque chose. J’ai écrit il y a quelque temps un article intitulé La Responsabilité Va Aux Profs. J’y exposais entre autre ma vision de l’enseignement et tenter de démontrer que l’école doit changer. Elle doit changer parce que la jeunesse à changer. En attendant la plupart des systèmes scolaires continuent à faire ce qu’ils font depuis des siècles et donc nos jeunes, vous, moi continuons à faire ce que d’autres ont fait durant des siècles. Attendre la fin des études pour commencer à apprendre. Il n’y qu’un bémol (majeur quand même) à cela, avez-vous laissé l’école et les adultes bien informés tuer votre soif d’apprendre ? Si oui, il va vous falloir la reconquérir, les rêveurs apprennent de nouveaux savoir-faire et de nouvelles compétences tous les jours.

Les personnes que vous admirez sont celles dont vous pouvez apprendre

Qui est votre idole ? Avez-vous un mentor ? Qui respectez-vous sans avoir eu besoin de le/la rencontrer ? Les personnes et/ou personnages que nous respectons (je n’ai pas dit aimons, moi-même je respecte des personnes que je n’aime pas vraiment) nous parlent de manière consciente mais aussi et surtout de manière inconsciente. Leur manière d’être, leur langage corporelle, leur tics et manies y sont souvent pour quelque chose. Mettez des mots sur ces choses que vous sentez mais que vous n’avez pas encore clairement exprimé. Cela reviendra à mettre des mots sur la personne que vous rêvez (probablement) d’incarner.

Quels traits de caractère souhaiterais-je développer ?

Dans l’exemple précédent, il était question de noter les personnes et/ou personnages avec lesquels vous avez des affinités. Décrivez de manière extrêmement détaillé le caractère des figures que vous avez pu lister. En effet, les rêves ne brillent pas, ce sont les rêveurs qui brillent. Une partie non négligeable de votre rêve va être d’incarner votre rêve. Or vous ne pourrez jamais incarner un vous que vous n’avez jamais imaginer. Trouver le caractère du faiseur de rêve puis incarner le ! Plus il y aura de détail plus cette technique marchera.

Comment allez-vous mesurer le chemin parcouru sur la route de vos rêves ?

Pour rester motivé il faut savoir jouer de la carotte et du bâton. Vous n’avez plus 6 ans et donc la carotte et le bâton, c’est vous qui allez vous les donner et/ou les infliger. Il vous faut donc trouver un moyen de savoir où vous en êtes. Avez-vous besoin de corriger le tire ? êtes-vous en droite mire pour réaliser la première partie de votre rêve ? Si oui félicitez-vous et n’hésitez pas à vous faire ressentir le fait que vous avez fait quelque chose de bien. Si non, prenez-en note puis corriger le tire, sans jugement, se juger amène à se dévaloriser et se dévaloriser amène à se démotiver.

Qu’est-ce que vous n’êtes vraiment pas prêt à faire ?

Parfois, je trouve que répondre à une question négative permet de commencer un travail de « défrichage ». Je veux dire que parfois, ce qu’on ne veut pas est plus clair que ce que l’on veut. De toute façon, ce n’est qu’un début. On ne juge pas la validité de ce qu’on écrit, on l’écrit et on y revient quelques jours plus tard, en général le cerveau à décanter et les idées sont plus clairs.

Quels sont vos passions ?

Nous appellerons cette voie la voie royale :-). Je vais citer un ami indien, professeur de sport dans notre école : « Trouve ta passion, fais-toi payer pour exercer ta passion et tu ne travailleras jamais plus de ta vie ». Ce qu’il veut dire n’est pas tant le fait d’arrêter de travailler physiquement que le fait d’arrêter de travailler mentalement. Le travail réside clairement dans la tête, aimez ce que vous faîtes et ce que vous faîtes vous le rendra.

Lister les ressources dont vos rêves (et vous) avez besoin.

La plupart d’entre nous ont des rêves qui dépendent principalement du nombre de chiffres (au dessus du zéro) dans notre compte. Croyez-moi, ce sont les rêves les plus faciles à réaliser. Que ce soit le cas où non importe peu, faites donc une liste de tous ce qu’il vous est nécessaire pour réaliser votre (vos ?) rêves. Financement ? Temps ? Réseau ? Lecture ? Écriture ? Voyage ? L’important est de coucher tout cela par écrit. C’est un point à mettre en tête de liste de vos priorités. Comprenez que tant que vous n’avez pas au moins mis ce qu’il vous est nécessaire pour prétendre à « rêver en vrai » par écrit…vos rêves n’existent tout simplement pas.

Que faites-vous passer en priorité dans votre vie ?

Je fais faire cet exercice à mes étudiants. Nous créons un emploi du temps hors scolaire. En fait l’emploi du temps scolaire, les élèves le connaissent, les parents le connaissent, les profs le connaissent et l’administration le connait aussi. En revanche l’emploi du temps HS (Hors Scolaire) est vraiment quelque chose dont même les intéressés n’ont pas la moindre idée. Le but est de les faire noter demi-heure par demi-heure leurs activités. Interdiction d’écrire à l’avance ce qu’ils feront ou plutôt qu’ils PENSENT qu’ils feront. Voyez-vous où je veux en venir ? Faites votre emploi du temps HB (Hors Boulot) et voyez ce que vous faites réellement de vos journées puis comparez la réalité avec vos rêves. Vous voyez des ajustements à faire ?

Découpez vos rêves

Je ne sais pas pour vous mais moi les grosses tâches me fatiguent avant même d’avoir commencer…du coup, auparavant, je ne les commençais jamais. En effet on ne peut pas rater ce qu’on essaie même pas, n’est-ce pas ? Plus sérieusement, apprenez à découpez vos rêves. Donnez leur des moyens de se faire faire. Objectivement, je ne peux pas acheter mon temps à l’heure d’aujourd’hui. En revanche je peux donner à mon temps une valeur plus conséquente. Un tarif horaire qui augmente me rapproche donc de mon rêve. En fait voilà ma méthode : je visualise mon grand rêve puis je pars à reculons, quelle sont les étapes qui me mèneront à ce grand rêve. L’important est de travailler à reculons.

Monitorez vos rêves

Où serez-vous…

Dans 3 mois ?

Dans 6 mois ?

Dans 1 an ?

Dans 18 mois ?

Dans 3 ans ?

Dans 5 ans ?

Faites-vous plaisir…ou peur…tout va dépendre de vos réponses ? Répondez à ces deux questions :

Où étiez-vous il y à 5 ans ?

Où étiez-vous il y à 3 mois ?

Si les réponses ne vous font pas très plaisir, alors commencez à considérer sérieusement le fait d’imprimer cet article et de bosser sérieusement ce qui mérite d’être bossé…VOUS !

Quel souvenir voulez-vous laisser ?

Nous aimerions tous léguer quelque chose sur notre lit de mort. Un livre, des paroles, une vie, un rêve ! Cependant la dure réalité c’est que 99% d’entre nous, allons mourir sans que personne ne viennent se pencher sur notre tombe 50 ans après notre mort. J’avoue que je n’ai pas réellement de problème avec cela. La raison en est simple. 6 pieds sous terre, ce que les enfants de mes enfants penseront de la vie de leur arrière grand-papa sera le cadet de mes soucis. Cependant je peux comprendre que certains voient en cela l’aboutissement de leurs rêves. Si c’est votre cas alors commencez par lire l’article suivant : Quelle Sera Votre Autobiographie ? et répondez à la question suivante : que voulez-vous voir écrit sur votre tombe ?

J’espère que cet article vous sera utile, vous pouvez en discuter plus bas dans les commentaires, avec moi, avec les autres commentateurs.

Écrit Par Mohamed MOURAS

Suivez-moi sur Twitter

N’hésitez pas à vous abonner à la NewsLetter ou aux RSS (en haut à droite)