Écrit Par Mohamed MOURAS

En particulier si vous êtes une femme…

Et Voilà ! Les vacances sont bel et bien finies. Demain je reprends mon travail de professeur de Français Langue Etrangère et d’Informatique ici en Oman.

J’ai pour habitude de parler de mes expériences personnelles sur ce blog. Ce qui veut dire des expériences d’hommes, racontées par un homme, dans un pays que je qualifierais de légèrement « patriarcale ».

Aujourd’hui je me suis décidé à faire la balance et à raconter un peu la vie des femmes expats en Oman et plus particulièrement à Sohar. Sohar n’étant pas aussi développé que Mascate (la capitale) vous devez comprendre que mes propos sont à relativiser…un peu lorsqu’on parle de la capitale.

Un peu ? Oui, le pays est traditionnel et Mascate ne fait pas exception…elle gère un peu mieux les exceptions voilà tout. Sinon juste pour précision Sohar est la seconde ville du pays en terme de « vie » et première au niveau économique. Donc Sohar et ce qu’on en dit à quand même de l’importance J

# 1. Une femme ne sort jamais seule

Sauf si elle sort en voiture et va directement d’un point A à un point B. Le point B étant de préférence un endroit public avec beaucoup de passage. Alors soyons clair non on ne viole pas les jeunes femmes à tout bout de champ par ici mais on ne saurait se méfier assez des frustrés.

# 2. Une femme non voilée

Attire beaucoup plus les yeux. Dans ce pays (c’est moins vrai pour Mascate) les femmes sont en grande majorité voilée et donc une femme non voilée attire indubitablement plus de regards. Cependant pour reprendre les paroles d’une femme que je connais bien : « ici les regards sont parfois trop insistants ». J’en reviens aux frustrés du dessus.

# 3. Pour une femme vivre seule dans le golf…

Est soit pénible à en mourir, soit un tout simplement génial ! Je n’ai pas encore rencontré de femme seule ici en Oman qui se situait entre ces deux extrémités. Je crois que cela tient principalement à la personnalité de ces femmes. Celles qui trouvent cela pénible ne sont pas vraiment en clin à sortir et à se montrer. Celles qui trouvent ça génial, n’hésiteront pas à faire 500 km tous les weekends pour se rendre à Dubaï ou à la capitale où selon les dires d’une amie : « il est très facile de rencontrer l’âme sœur d’une soirée ». Allez savoir ce qu’elle voulait dire J

# 4. Travailler, veut d’abord dire prouver sa valeur

Je sais que celui-ci est tout aussi bien applicable pour les hommes mais ici l’expression « prouver sa valeur » n’a pas tout à fait la même signification. Je ne parle pas tant de travail que de personnalité. Une amie à moi à préféré s’arrêter de travailler pour la simple et bonne raison qu’elle ne supportait plus qu’en tant que marocaine, les locaux se permettaient un peu trop de familiarités. Ici, comme je l’ai écrit jeudi dernier, votre nationalité va automatiquement vous ranger dans certaines catégories… si tu es marocaine, c’est que tu es une pute… désolé Firouze, j’en plaisante mais je ne devrais pas.

# 5. Une femme ne fait jamais la queue…

C’est sérieux, je ne pouvais pas finir que sur du négatif l’un des points forts pour les femmes ici, c’est qu’une femme, expat ou non, à parfaitement le droit d’aller directement en début de queue d’attendre 30 secondes et de passer. Et cela est valable absolument partout : supermarchés, banques, cinémas peu importe. C’est con à dire mais c’est entièrement vrai. Ne me demandez pas comment cela se fait, je n’en ai pas la moindre idée !

Bon allez ! Suffit les bêtises je retourne à la préparation des cours. Sinon et vous que pensez-vous de cette vie, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions, surtout les dames de passage J

Si vous voulez être prévenu des articles à venir, n’hésitez pas à vous abonner au flux RSS, si vous voulez recevoir les articles directement par e-mail, alors direction l’abonnement à la NewsLetter (les deux sont en haut à droite)

Écrit Par Mohamed MOURAS

Suivez-moi sur Twitter