IMPORTANT : La formation « Devenez Remarquablement Efficace » sort dans une semaine. Si le manque de concentration est un de vos problèmes, vous aller enfin pouvoir vous mettre au travail sérieusement.

 

C’est une chose qu’il est de plus en plus difficile de faire. Se concentrer et surtout rester concentré est devenu mission impossible pour un nombre grandissant de personnes. La raison principale est connue : ce sont les distractions de toutes sortes. Les emails, les coups de téléphones, les notifications.

Les distractions ont toujours existé mais ce n’est qu’avec l’arrivée du monde numérique qu’elles ont pris une toute autre ampleur. La concentration étant devenue une denrée rare que vous devez apprendre à préserver, voici 5 moyens simples de le faire.

 

  1. Préparez tout ce dont vous aurez besoin

C’est un fait scientifique. Une concentration perdue met en moyenne 20 minutes à être retrouvée. Sachez donc qu’à chaque fois que vous croyez en avoir pour deux minutes, vous en avez en réalité pour une demi-heure.

C’est à vous qu’il appartient de préparer votre espace de travail pour optimiser votre concentration. Si vous prenez la peine de préparer :

  • Vos stylos
  • Vos papiers nécessaires
  • Vos calepins
  • Vos clés USB / disques durs
  • Vos périphériques (imprimante, webcam…)

Bref si vous prenez le temps de réfléchir à la tâche qui vous attend et que vous prenez le temps de rassembler ce dont vous aurez besoin, vous n’aurez pas à vous relever, à perdre votre focus, et donc à vous refocaliser.

 

  1. La concentration, c’est la zone

Ce terme de zone vient du monde sportif. Les athlètes appellent « la zone » le moment où ils sont complètement immergés dans ce qu’ils font. Plus rien ne compte autour et surtout tout devient facile. On est tellement imprégné de notre objectif, qu’on ne pense plus à rien d’autre.

Pour atteindre « la zone » vous devez comprendre un aspect de la concentration. Vous devez visualiser le contexte. Vous devez savoir pourquoi et pour quoi vous travaillez. Vous devez apprendre à ne plus focaliser sur les tâches répétitives de tous les jours car si vous le faites, vous vous abrutirez. Vous vous dégoûterez surement et lentement vous perdrez toute motivation.

Etre concentré à son maximum, c’est cela : c’est être dans un espace ou plus grand-chose ne compte à part son objectif final. Mais au fait…

 

  1. Avez-vous défini un objectif final ?

Vous n’arriverez nulle part, si vous ne savez pas que vous devez y aller.

C’est bête à dire et pourtant ! C’est criant chez la plupart des gens. Peu ont des objectifs personnels et professionnels et pourtant c’est par là que tout devrait commencer. Se concentrer et rester concentré est à ce prix.

Je l’ai dit et je le répète, définir son projet dans les moindres détails est important. Etablir des objectifs qui jalonneront votre route est tout aussi important pour deux raisons :

  1. Vous saurez si vous vous perdez
  2. Vous saurez quoi faire si vous vous perdez

J’ajouterai qu’avoir des objectifs clairement définis diminue grandement le stress que l’on associe souvent au surmenage (au burnout).

 

  1. Ne déconnez pas avec VOTRE temps

Je travaille depuis chez moi et par conséquent toutes les distractions me sont offertes. Etant quelqu’un qui arrive naturellement à me concentrer lorsque c’est nécessaire, mes distractions ne sont pas « intérieures », elles sont « extérieures ». J’entends par là qu’elles me viennent sans que je les génère.

Dans l’ordre voici les distractions que vous pouvez rencontrer (chez vous et/ou dans votre entreprise) :

  • Votre femme
  • Vos enfants
  • Votre patron (car il croit que si lui n’a rien à faire, ce doit être pareil pour tout le monde)
  • Vos collègues (sympas mais pas beaucoup de respect pour le silence)
  • Les appareils électroniques

Votre temps, c’est votre temps. Tout le monde va essayer de bouffer votre temps et bien souvent en prétextant la même rengaine « c’est juste pour deux minutes ». Ces deux minutes, vont vous faire sortir de la zone. Une fois sorti, vous mettrez entre une demi-heure à une heure à replonger dans votre travail.

Mon conseil dans ces cas est le suivant :

Ayez une réponse prête pour chaque situation.

Juste au cas où voici les miennes

  • Ma femme (le matin, je suis indisponible. Pas la peine de compter sur moi)
  • Mes enfants (si la porte est fermée, ne rentrez pas)
  • Mon patron lorsque j’en avais un (je suis sur le dosssier … je suis à vous dans … minutes, comptez large)
  • Mes collègues (j’arrive dans … minutes, comptez large)
  • Les appareils électroniques (notifications désactivées, je ne réponds pas au tel / aux emails etc)

Le secret, s’il doit y en avoir un, c’est de ne jamais vous justifier (même pas à votre boss). Votre concentration ne doit pas être brisée. Se justifier revient à faire ce que vous ne vouliez pas faire : sortir de votre zone et devoir interagir avec autrui et/ou autre chose.

 

  1. Vous pouvez vous entrainer à vous concentrer

Se concentrer est un peu comme mémoriser. C’est quelque chose que vous pouvez améliorer avec du temps et de l’entrainement. Il suffit de connaitre un ou deux exercices facilement applicables, qui ne nécessitent pas de matériel en particulier et qui peuvent être pratiqués plusieurs fois par jour.

J’ai deux exercices fétiches :

  1. la bougie
  2. les narines

L’exercice de la bougie est simple. Vous allumez une bougie et vous focalisez sur la flamme. Vu que c’est un exercice de concentration et non pas de méditation (oui c’est différent), vous pouvez vous fixez un but pendant que vous vous concentrez sur la flamme. Perso, mon but est toujours d’éteindre la bougie par la pensée. Trouvez un but qui vous convienne ou empruntez le mien.

L’exercice des narines est un peu plus compliqué (mais peut-être fait au bureau, dans les transports, en toute discrétion). Concentrez-vous sur l’air froid qui entre par vos narines et l’air chaud qui en ressort. Là aussi, vu qu’il faut un objet de concentration, je vous propose le mien : j’absorbe de l’énergie jaune pure, je rejette de l’énergie sale noire.

Le système demande des efforts constants, mais qui deviendront de plus en plus facile dans le temps. L’important c’est vraiment de se forcer à faire l’un des exercices (ou les deux pour tester) plusieurs fois par semaine. A vous de décider de la fréquence, mais perso je trouve qu’une fois par jour, n’a rien de surhumain.

Si vous aussi vous avez des conseils pratiques pour en finir avec le manque de concentration, faites-en profiter la communauté dans les commentaires ci-dessous.

Mohamed MOURAS

Si vous souhaitez en lire d’avantage, Stéphane du blog Zen et Efficace vous propose un article sympa sur le même sujet.

 

IMPORTANT : La formation « Devenez Remarquablement Efficace » sort dans une semaine. Si le manque de concentration est un de vos problèmes, vous aller enfin pouvoir vous mettre au travail sérieusement.

Creative Commons License photo credit: ammems