succes echec semeunacte

Tous les PreBlogger connaissent le problème de l’article pas prêt à temps. Avec quelques mois d’écriture intensive derrière moi, j’ai développé des méthodes qui vont vous aidé à parer à l’imparable. J’entends écrire même quand la situation ou l’humeur ne s’y prête pas. Je pense vraiment qu’un problème qui n’a pas de solutions est un problème mal posé. Posez vos problèmes correctement, les solutions suivront !

Écrit Par Mohamed MOURAS

Devenez Fan Sur Facebook

La situation : Il est 3h du matin et j’écris mon article à paraître pour dans quelques heures.

Mon problème : Hier soir nous fêtions « International Evening » (La Soirée Internationale) à Al Batinah International School. Si je n’ai jamais su ce qu’est d’avoir la gueule de bois, je peux bien imaginer que ça ressemble à ce dont je souffre en ce moment :

  • J’ai chaud, j’ai froid, j’ai re-chaud et j’ai re-froid
  • Je n’ai plus de voix… ou plutôt je parle comme un Transformers
  • Mes oreilles bourdonnent
  • Il est 3h15 et je n’ai pas sommeil

Votre problème : Par avance si vous êtes nouveau dans le coin : Pardon ! Si vous êtes un habitué… alors vous savez que depuis dimanche, je suis à la recherche de comment moins merder ? Je suis en fait dans la période que j’ai appelé : « Et Merde ! ». Tout ce que je commence bien finit en ce moment par cette jolie expression.

Le problème de ma femme : elle devient folle car notre fils à déjà commencé à répéter mon expression du moment… bon ok dans sa bouche c’est plutôt : « émé ». J’essaye bien de faire croire à ma femme qu’il soutient simplement le retour d’Aimé Jacquet à la tête des bleus… mais elle n’est pas dupe, je ne sais même pas qui est Aimé Jacquet (par contre j’adore le pain qu’il fait !)

Le problème de mon fils : Euuuh en fait lui il n’en à pas, Adam est au top de sa forme comme toujours !

Votre (autre) problème : Vous étiez probablement en quête d’un article sur comment réussir votre vie… ou au moins ne pas trop la foirer. Vous vous êtes dit : « allons faire un tour sur Semeunacte, le Jeudi c’est open-content, Mohamed nous fait profiter d’un bon moment ».

Oui ben là c’est freestyle, je dois bien avouer que je suis dans un cosmos inénarrable et je n’ai pas la moindre idée pourquoi mes petits doigts tout mignons courent aussi vite sur le clavier.

Comment s’en sortir quand à la base on aurait dû foirer ?

Est-il vraiment besoin que je dise aux gens comment ils peuvent foirer leur article ? Non franchement non, par contre avec quelques mois d’écriture intensive derrière moi (minimum 3 fois par semaine), j’ai quelques routines d’écriture que j’aimerai partager car elle me sauve bien de temps à autre. Aujourd’hui est un de ces « temps à autre ».

Le problème : La page blanche

La solution : Écrire, écrire, écrire !

Je dois bien vous avouer que je me suis réveillé avec un titre en tête. Je n’ai pas la moindre idée de ce que contient mon article. Je vais être sincère, ce n’est pas la première fois que cela m’arrive. Comment je m’en sors ? Je ne laisse pas la feuille devant moi blanche. Je la remplis… avec quoi ? Peu importe, tout ce qui passe par ma tête.

Le problème : Aucun plan

La solution : Faites des « bullet points »

Un conseil : Faites des « bullet points » (ne me demandez pas en Français, puisque je vous dis qu’il est trois heures du mat’). En fait remplir des points est plus facile que de se lancer à l’arrache. Pourquoi ? Parce qu’en réalité ces points font office de plan. Arrangez-les d’abord dans un ordre précis avant de commencer à les remplir.

Le problème : Pas d’idées

La solution : Baladez-vous sur les blogs que vous aimez

Wow, Wow, Wow qui à parlé de plagiat ? Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué les thèmes du développement personnel ne sont pas légions et à peu de choses de près beaucoup disent la même chose dans des formulations différentes.

Mon travail en tant que lecteur est de trouver la formulation qui me convient. J’adore la prose de Jean-Philippe du blog RevoPerso.com et les présentations de Olivier du blog SimpleSlide.com. Je les imite parfois, je ne les copie pas. Ces deux PreBlogger sont aujourd’hui mes amis. Montrez du respect aux gens et vous verrez qu’ils considéreront comme un honneur le fait que vous vous inspiriez de leur travail ! (c’est le cas pour moi)

Le problème : P*** 1000 mots c’est long

La solution : Se fixer un quota et s’y tenir !

Je conseil personnellement de se fixer un certain nombre de mots par article… ET S’Y TENIR !!! Pour ma part, mon quota c’est 1000 mots par articles. Je dépasse souvent mais ça n’entre pas en conflit avec ma stratégie. Quelle est ma stratégie ? Je veux un trafic ciblé !

Voici l’un des secrets de Semeunacte. Je ne veux pas que tout le monde lisent mes articles, je veux que les gens vraiment intéressés lisent mes articles. Pourquoi ? Parce que ces gens là, apportent de la vie à mon blog. Ils viennent avec des questions, des réponses, des débats. En clair ils rendent mon blog meilleur chaque jour ! J’en profite pour dire à tous les commentateurs un grand merci !

Un des à-coté de cette stratégie est qu’une confiance mutuelle s’installe entre mes lecteurs et moi. Les résultats sont nombreux :

  • Les lecteurs fidèles me RT sans même lire mon article (je le sais car mon compteur Twitter affiche toujours un certain nombre de RT et ce juste après la publication de l’article)
  • Ce n’est pas un secret, j’écris assez aisément. Donc tout le monde s’attend plus ou moins à voir débarquer mes produits d’information. Et ? Eh bien on achète volontiers aux gens à qui on fait confiance.
  • Je découvre chaque jour d’autres moyens de monétiser mon blog. J’ai une aversion prononcée pour Adsense. J’ai découvert que je pouvais proposer des produits tout à fait correct et me faire ma commission dessus. La confiance est préservé et je continue à dormir sur mes deux oreilles la nuit !

Le problème : Aucune optimisation du texte

La solution : Y revenir par la suite

  • Pas de texte en gras
  • Pas de mots-clés
  • Pas de liens internes
  • Pas de liens externes
  • Pas de photos
  • Pas le temps

OK du calme, là aussi j’ai développé quelques stratégies. La première d’entre toutes et que vous pourrez revenir sur votre texte APRES la parution de ce dernier. Par exemple en ce moment je remets au goût du jour des articles que j’ai écrit en janvier / février dernier. Ces articles sont inconnus car à l’époque personne ne me lisait. Les ressortir ne fait donc pas effet réchauffer !

Pour les problèmes spécifiques du dessus, voilà mes solutions :

Texte en gras ? Objectivement cela prend une minute ou deux, ne passez pas à coté. Sur internet les lecteurs lisent en diagonale. Le texte en gras guident les yeux.

Les mots-clés ? N’en utilisez pas trente-six. Vos mots-clés les plus importants vous devez les connaître par coeur. Ainsi même sans vous référer à Google Keywords vous pourrez quand même faire quelque chose d’optimisé SEO.

Les liens internes et externes ? La solution réside en un plug-in WordPress qui s’appelle SEO Smart Links. Ce plug-in automatise les liens. Dès qu’un mot ou une expression que vous avez entré dans le logiciel est citée, il en fait un lien. (Les bisous c’est juste les demoiselles merci :-)

Les photos ? Il existe des plug-in WordPress pour à peu près toutes les situations de PreBlogger que vous rencontrerez. La solution ici s’appelle PhotoDropper. Vous rentrez un mot-clé (en anglais si possible sinon votre choix de photos sera plus que limité) et PD recherche la base de données des images librement utilisables de Flickr. (Pour les bisous, je déconne pas ! Les demoiselles seulement !)

Le temps ? Là j’ai une solution pour moi-même, pour vous en France j’ai que dalle ! L’heure en Oman avance de 3 heures par rapport à l’heure française, donc même quand je suis sacrément en retard… je suis toujours en avance :-)

Donc voilà mon article :

  • Temps de préparation : No Comment
  • Heure d’écriture : No Comment
  • Temps d’écriture : 1 heure
  • Nombre de mots : Plus de 1400
  • intérêt ? A vous de me le dire

Dites-moi ce que vous pensez de cet article ? Partagez en commentaires vos techniques de PréBlogger si vous en avez !

J’ai maintenant un service à vous demander : Si cet article vous a plu et si mes articles vous plaisent aussi, accepteriez-vous de leur donner un coup de main ?

Comment ? C’est bien simple, il y à différents moyens :

  1. Laissez un commentaire, j’adorerai avoir votre feedback
  2. Abonnez-vous à la NewsLetter pour recevoir gratuitement mon livre et mes articles.
  3. Retweetez l’article en haut à droite de l’article
  4. Partagez l’article sur Facebook et/ou Buzz en haut à gauche

Creative Commons License photo credit: Paul Keller