IMPORTANT : Ma Vidéo Conférence sur la Motivation à lieu cet après-midi à 15h. Cliquez ici pour vous inscrire (si ce n’est pas déjà fait :)

Certains diront que c’est le livre à ne surtout pas faire lire à leur boss. D’autres répliqueront que c’est le livre par lequel tous les leaders devraient commencer leurs carrières. Pourquoi ce grand écart ? Parce que le livre de Dan Pink va à l’encontre de pas mal d’idées reçues concernant la motivation en entreprise.

Ce livre est basé sur la science de la motivation

Dan Pink est juriste de formation mais il n’a jamais exercé en tant qu’avocat, et a plutôt décidé de laisser tomber le barreau pour se concentrer sur ce qu’il appelle la « science de la motivation ». Pourquoi est-ce une science ? Parce que tout ce dont parle l’auteur est basé sur des expériences scientifiques.

Comme dans toutes les expériences rigoureusement scientifiques, on a établi des protocoles, on a veillé à ce que toutes les conditions soient documentées et on a observé en essayant de minimiser au maximum les biais. Ces derniers sont extrêmement importants dans les expériences humaines, car il suffit parfois de peu pour conditionner le sujet à une réponse plutôt qu’à une autre.

dan pinkOr les entreprises ne mettent pas en pratique ce que la science sait de la motivation

C’est la base du livre dans sa globalité. Il y a des gens à travers la planète qui font des tas d’expériences sur la motivation et surtout sur les facteurs permettant de générer la motivation et les entreprises ne se servent pas de ces études. Au contraire, elles continuent de s’appuyer sur le schéma qui a fait les jours heureux des 40 années qui ont suivi la Seconde Guerre, à savoir : la carotte et le bâton.

Vous faites ce qu’il faut, on vous donne la carotte. Vous ne faites pas ce qu’il faut, on vous met des coups de bâton. Certains insisteront sur le fait que souvent le bâton est donné sans même s’être mis d’accord sur la définition de « faire ce qu’il faut » mais c’est là un autre débat. Ce qu’il faut retenir c’est que la carotte et le bâton sont un schéma qui a vécu.

Exemples de cas où la carotte et le bâton ne fonctionnent déjà plus.

• Dans une école, des enfants ont commencé à être moins créatifs après qu’on ait mis en place un système de « paiement » au dessin. C’est cette sorte de rendement qui à eu un impact très négatif sur la créativité des enfants.
• L’expérience donne des résultats pires encore quand on fait miroiter la récompense à la vue des jeunes enfants.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que tenter d’augmenter la productivité d’un groupe intrinsèquement motivé en ajoutant un incitatif matériel peut donner des résultats opposés à ceux attendus.

L’auteur insiste même longuement sur le fait qu’une équipe composée de gens motivés par les bonus et les cadeaux de diverses sortes obtiendra toujours des résultats moindres par rapport à une équipe composée de gens qui aiment tout simplement ce qu’ils font de leurs journées.

D’un autre côté, concernant les anciennes méthodes de motivation, tout n’est pas a jeté aux orties. Les études ont ainsi prouvé que les femmes par exemple seront plus motivées à perdre du poids lors de l’arrivée de la saison des maillots de bain plutôt que si leur docteur leur répète que ce sera bon pour leur santé. (Je suis prêt à parier qu’il en est de même pour les hommes :)

Les 3 piliers de la motivation selon Dan Pink

L’auteur insiste sur le fait que générer de la motivation passe principalement par 3 facteurs :

L’autonomie

C’est la chance qui est laissée à l’employé de choisir ses horaires, ses tâches et peut-être même les gens avec lesquels elle/il veut travailler. Selon M. Pink, plus un collaborateur a d’autonomie plus il y a de chance qu’il s’épanouisse au bureau et donc que ses résultats s’améliorent avec le temps.

La maitrise

Je répète très souvent : en 2 ans vous récolterez les premiers fruits de ce que vous avez semé. En 5 ans vous serez au top de votre art. La maitrise selon Dan Pink, c’est d’élever ce que vous faites au quotidien au rang d’art. C’est le fait de s’épanouir parce que vous êtes vraiment bon à ce que vous faites. Vous êtes remarquable et indispensable.

Le but

La vision globale ! Le pourquoi et pour quoi nous faisons les choses. Pourquoi et pour quoi nous nous levons tous les matins. L’auteur insiste sur le fait que celles et ceux qui sont le plus motivé dans le temps, le sont parce qu’ils ont consciemment ou non répondu à ces 2 questions : pourquoi et pour quoi.

Au final, doit-on ne plus se soucier de l’argent en matière de motivation ?

Ce n’est pas ce que dit l’auteur et ce n’est pas ce que je défends sur mon blog. Dan Pink insiste sur le fait qu’il y a un minimum a respecter. L’important est de donner assez d’argent pour que la personne ne soit plus préoccupée par l’argent qu’elle gagne.

Le « truc » c’est qu’il ne sert à rien de donner des montants faramineux. Si la personne déteste ce qu’elle fait, aucun montant ne lui fera aimer ce qu’elle n’aime pas ! Et c’est là, je pense, en plus des 3 piliers cités ci-dessus, LA leçon à retenir de ce fantastique livre.

Avez-vous lu ce livre ? Que pensez-vous de ces conclusions plutôt surprenantes en matière de motivation intrinsèque et extrinsèque ?