En Inde tout fonctionne différemment, c’est tellement choquant que votre corps et votre mental finissent presque systématiquement par faire une sorte de rejet. Vous commencez à aller contre tout ce qui vous semble bizarre ou inhabituel sans même prendre le temps de penser à la raison pour laquelle ces gens ou ces situations sont si différents.

Le fait est qu’on ne peut nier une chose, ça fonctionne ! En tant qu’Occidental, j’étais infoutu de savoir pourquoi et comment cela fonctionnait, mais les choses se faisaient. À un autre rythme oui, d’une autre manière c’est clair, mais au final, la seule chose qui compte c’est cette phrase : results don’t lie ! Les résultats ne mentent pas !

En matière de productivité, j’ai appris depuis à suivre certains conseils même s’ils vont contre ma logique. Je les teste, je les affine, je les adapte à ma situation et à ma personnalité puis je m’aperçois bien souvent que ma logique n’avait rien de logique, il s’agissait juste d’une collection d’habitude qui ne me faisait plus vraiment de bien. L’être humain a tendance à faire ce qui est facile au lieu de ce qui marche, ici nous allons faire le contraire.

efficacite inhabituelleCommencez par ce que vous détestez

Nous avons tous la même tendance. Nous cherchons à nous réveiller tranquillement, paisiblement, et pour faire ça nous allons naturellement vers les tâches que nous aimons faire. Nous n’y pensons même pas, nous nous contentons juste de le faire parce que c’est plus facile.

Pourtant faire ce que vous détestez en premier, c’est l’assurance d’avoir le maximum d’énergie et le mental le plus frais possible pour faire ce à quoi vous n’êtes probablement pas très doué. La vérité c’est que si vous n’aimez pas faire une chose, c’est qu’elle vous demande des efforts, ou tout du moins plus d’efforts que ce à quoi vous êtes bon.

Étant donné ce surplus d’efforts plus ou moins conscients, vous avez tendance à repousser l’échéance… jusqu’au moment où vous serez vraiment dégouté d’avoir à faire la tâche. La routine faisant son office, vous ne changez jamais cela, et vous vous retrouvez à faire durant des années ce que vous détestez au moment que vous détestez.

Si ça prend 2 minutes ou moins, faites-le immédiatement

Je viens à l’instant de l’appliquer avec mon fils. J’écris ces mots un dimanche et donc la fête bat son plein de l’autre côté de la porte (Je suis un PapaGeek de 2 fils). J’aurais pu choisir d’ignorer le comportement de mon fils et continuer à travailler, mais je savais que cela ne me prendrait que 2 minutes d’arrêter mon travail, de l’appeler pour régler le problème et de continuer.

Au bureau, je suis toujours étonné du nombre de personnes qui envoient des mails pas très clairs au lieu de prendre le téléphone et de s’expliquer en 2 minutes. Cela faciliterait la vie de tout le monde, et pourtant rares sont ceux qui le font. L’excuse étant qu’on s’attarde bien souvent au téléphone, ou alors qu’on n’a pas de traces écrites.

Dans ce cas, prenez votre téléphone, discutez le problème, si vous dépassez 1 minute prétextez la venue de quelqu’un dans votre bureau. Envoyez juste derrière un mail de confirmation de ce que vous avez discuté. La différence sera que le mail contiendra toutes les infos justes et nécessaires.

Utilisez un minuteur pour « bloquer » votre temps

La plupart d’entre nous avons cette option dans nos téléphones ou smartphones. Si vous êtes quelqu’un qui à la bougeotte, cette méthode est juste génial. Commencez par bloquer 20 minutes de votre temps. Vous n’avez pas le droit de bouger tant que vous n’avez pas entendu le bip de fin. Personnellement c’est ainsi que j’ai appris une autre langue.

Le but est de prendre 20 minutes réelles pour travailler à une tâche et une seule. Croyez-moi on fait beaucoup en 20 minutes lorsqu’on ne fait qu’une seule tâche. Si vous pensez le contraire, je vous invite à essayer la méthode et à nous faire part de vos résultats en commentaire.

Cherchez 2 « Non » par jour

C’est l’une des choses contre lesquelles nous nous battons tous. Nous cherchons tous à avoir l’aval de notre hiérarchie, de notre famille, de la société ou autre. C’est normal, on nous a tous appris à vouloir faire plaisir, et pour faire plaisir il faut chercher l’autorisation de :

  • Réussir
  • Lancer un nouveau projet
  • Se marier

Et si vous preniez le problème à l’envers. Et si vous alliez chercher des réponses négatives pour changer. Le but ici est de sortir de sa zone de confort. Au fond de vous, vous le savez : tout ce qui est bien, fun, intéressant, incroyable n’arrive jamais au sein de la routine. Vous devez sortir des sentiers battus pour commencer à faire des choses intéressantes. Vous devez allumer votre propre ampoule si vous voulez briller.

Ne cherchez pas à améliorer vos faiblesses

C’est le sujet du livre Strengthsfinder de Tom Rath et c’est l’une des plus grosses arnaques de ma vie… et probablement de la vôtre. L’école en particulier nous a toujours appris qu’il fallait travailler dur pour combler ses faiblesses. Ce n’est pas tout à fait faux !

Ce qui est en revanche une perte de temps c’est la manière qu’on nous a appris de combler nos faiblesses, à savoir « se concentrer encore plus sur nos faiblesses »

Dis comme cela, vous avouerez, que ça va contre LA sacro-sainte logique. Se concentrer sur ce que je déteste pour l’améliorer… ben voyons ! Et si vous décidiez de faire le contraire : mettre le paquet sur vos forces, porter ce que vous savez faire de mieux au niveau d’art ! C’est là que vous brillerez.

Laissez la peur envahir votre quotidien

La passion est surfaite, je vous assure ! Je dis ça, car c’est le conseil que je lis et entends partout. Concentrez-vous sur votre passion et vous verrez que vous allez réussir. Non, ce n’est pas vrai et pour deux raisons principales :

  1. La plupart des gens que je connais ne connaissent pas leur passion. C’est normal, on leur a toujours appris à se concentrer sur leurs faiblesses.
  2. Il y a une énorme différence entre connaitre sa passion et réussir à en vivre.

À défaut de passion, je vous propose mon moteur perso, testé et approuvé, la peur ! Je le répète, l’important c’est de se mettre au travail sérieusement. Comment faire cela ? En arrêtant de juger la manière qui marche. Tous les livres que je lis vont contre cela, mais c’est faux, la peur marche. Vous pouvez vous mettre au travail sérieusement si vous devenez réellement conscient du cycle suivant :

  • Si vous ne travaillez pas, vous allez vous retrouver avec un rapport
  • 2 ou 3 rapports et vous serez virés
  • Vous aurez du mal à retrouver un job, car il y a des jeunes de 10 de moins qui sont prêts à n’importe quoi pour avoir leur chance
  • Vous commencerez à avoir du mal à payer vos factures
  • Un jour ou l’autre l’huissier frappera à votre porte
  • Vous divorcerez, car immanquablement les problèmes financiers déteignent sur la vie de couple
  • Vous verrez vos enfants si peu souvent que vous aurez l’impression de ne plus les connaitre (et ce sera le cas)
  • Vous finirez seul, car au final qui veut être avec un looser !

Oui j’ai décrit ici mes peurs et oui j’ai décrit ici les peurs de 98% des gens de cette planète. C’est pour éviter ce cycle que je fais mon maximum et bien plus. Et vous ?

Faites n’importe quoi… et excusez-vous « après »

Mon dernier conseil est assez simple en définitive. Ne demandez pas la permission de faire quelque chose, faites-le ! Si ça part en cacahuète, excusez-vous !
Mon expérience personnelle me dit que si je demande la permission, très souvent la réponse sera non. C’est encore plus vrai en entreprise, car la hiérarchie n’a pas à vous fournir d’explications concrètes à son refus.

En revanche, la même hiérarchie à tendance à ne pas punir l’initiative, au contraire elle dit que c’est une très bonne chose. Illogique ? Oui clairement, mais il faut comprendre que LA hiérarchie n’existe pas. En fait, on ne parle que d’êtres humains avec leurs qualités et leurs défauts, leurs soucis de cohérence dans leurs paroles et leurs actes. Faire preuve d’initiative est souvent loué par les entreprises, je ne vois pas un chef aller contre sa culture d’entreprise.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres conseils illogiques à partager avec nous ?