Ceci est un article invité d’Argancel du blog Céclair.fr 

Avez-vous parfois l’impression que votre corps fait de la résistance lorsque vous planchez sur certaines tâches exigeantes ?

C’est souvent le cas lorsqu’on accumule les heures de travail stressantes. Au bout d’un moment, le corps ne suit plus la cadence.

Le voilà arc-bouté sur ses pattes arrière, trainant des pieds pour ne pas obéir : une vraie tête de mule !

Personnellement, j’ai souvent été confronté à ce genre d’expérience désagréable. Il faut dire que mes journées de travail ne sont pas de tout repos.

J’exerce un métier très prenant, pour lequel je réalise souvent des heures supplémentaires. Et en prime, je continue le soir sur des projets personnels tels que l’animation d’une communauté en ligne, l’écriture d’articles comme celui-ci, et d’autres projets comme le défi Agir pour de bon, que j’ai lancé récemment.

Du coup, mes journées de travail se prolongent jusqu’à tard dans la soirée.

evacuer stress ceclairLe stress : un héritage bien lourd à porter

Or, notre corps n’a pas été conçu pour subir les exigences d’un travail de bureau.

Toute la journée, nous sommes soumis à des tensions dues aux problèmes auxquels nous faisons face. Lorsqu’elles sont bien dosées, ces tensions nous aident à agir pour réaliser notre travail.

Mais au-delà d’un certain seuil, elles s’accumulent et se transforment en stress.

Le stress est une réaction naturelle héritée de nos lointains ancêtres les animaux. Mère nature a créé ce mécanisme pour doper nos fonctions physiologiques lorsque nous nous sentons menacés, afin de se préparer à combattre ou à prendre la fuite.

L’embêtant, c’est qu’au bureau, notre corps ne peut faire ni l’un ni l’autre. Nous sommes contraints de rester sur place, sagement assis sur notre chaise devant notre ordinateur.

Résultat : nous tournons ces agressions répétées vers notre propre corps !

C’est ce qu’Henri Laborit appelle l’inhibition : un phénomène à l’origine de certaines maladies somatiques (les maladies d’origine psychologique).

Vous avez probablement déjà fait l’expérience des méfaits du stress.

Voici quelques symptômes typiques :

  • Malaises gastriques (ulcères d’estomac)
  • Eczéma
  • ou encore certains spasmes nerveux incontrôlables

Alors comment faire pour évacuer toutes ces tensions internes ?

Prendre des pauses régulières

Le premier réflexe à avoir est de prendre des pauses régulières. Mais attention : pas n’importe quelle pause.

Si pendant votre pause, vous restez dans votre siège, profitant de ce moment de répit pour surfer sur le net, voire pire : rattraper du travail personnel, votre pause ne vous apportera qu’un bénéfice marginal.

Votre corps a besoin de bouger pour évacuer ses tensions internes. Alors levez-vous de votre siège !

Le simple fait d’aller aux toilettes, d’aller vous chercher un thé ou un café, ou même, allez soyons fous :  d’aller prendre une vraie pause en bonne et due forme avec vos collègues est déjà un réel bienfait pour votre corps.

Si vous en avez la possibilité, prenez une pause toutes les demi-heures pour évacuer le surplus de tension.

Si vous ne voulez pas vous lever trop souvent de votre chaise je vous conseille d’alterner avec des exercices de “méditation express ».

Le concept est simple : arrêtez de travailler pendant 5 minutes, le temps de vous concentrer sur votre respiration. Respirez profondément et lentement. Et prenez conscience de tout le cheminement de l’air dans votre corps.

En respirant consciemment sur un rythme lent, vous allez expliquer à votre corps qu’il n’y a pas lieu d’être stressé. Cela aura le même effet apaisant que des caresses bienveillantes sur un animal apeuré. Votre organisme va peu à peu se calmer.

Les pauses régulières sont une solution simple pour atténuer le stress. Mais elles ne viennent pas à bout de toutes nos tensions internes,  en particulier lorsque nous sommes en petite forme, et que nous devons affronter des journées chargées.

Dans ces moments-là, il faut passer à un traitement plus radical.

Déclenchez vos soupapes de sécurité

Vendredi dernier a été un jour particulièrement éprouvant pour moi. Je n’avais pas dormi. J’accumulais la fatigue nerveuse de la semaine. Et pour couronner le tout, j’avais dû affronter une averse de pluie entre midi et deux qui avait trempé une partie de mes vêtements.

Les conditions pour tomber malade étaient réunies. Et ça n’a pas loupé. Le soir, j’ai subi des maux de tête récalcitrants. Mon corps n’en pouvait plus. Il me fallait un remontant.

Or ce soir là, je suis tombé sur une vidéo du spectacle « Papa est en haut » de Gad Elmaleh. L’effet a été miraculeux. Pendant plus d’une heure, j’ai ri de bon coeur et mes maux de tête se sont peu à peu estompés.

Mieux : j’avais complètement évacué les tensions qui s’étaient accumulées dans mon corps. C’est comme si j’avais déclenché une soupape de sécurité pour libérer toute la pression qui subsistait encore dans mon corps suite à mon travail de la semaine.

Le rire fait partie de ces activités qui ont un effet réparateur et apaisant durable face au stress. Mais il y’en a bien d’autres.

Pendant ma semaine, plusieurs activités me permettent me ressourcer :

  • Le sport: le soir, je suis toujours heureux de prendre mon vélo pour rentrer chez moi. En quelque sorte, je réalise enfin ce que mon stress me dicte de faire : prendre la fuite :)Et pour ne rien gâcher, je traverse une zone boisée et une rivière qui me donnent ma dose quotidienne de nature.
  • La danse : le jeudi, c’est cours de danse. Je me suis dégoté un club de danse animé par deux instructeurs dynamiques. L’ambiance est extrêmement positive et j’en ressors toujours le sourire aux lèvres. Au programme : salsa, kizoumba, meringue, etc.

Je compte aussi bientôt expérimenter les séances de massage.

Et vous, quelles activités avez-vous adoptées pour évacuer vos tensions internes ?

Alexandre Philippe est l’auteur du blog C’éclair ! L’efficacité au quotidien, un blog créé en 2007 qui vous aide chaque semaine à rester scotché à vos objectifs. Il anime également la plateforme Developpement Personnel.org, la communauté des passionnés de développement personnel.

 

 

Credit Photo