Avez-vous pris le temps ces derniers jours de faire cet exercice dont j’ai parlé il y a quelques articles de ça :

  • Commencez par écrire une affirmation sur votre état mental et/ou émotionnel
  • Continuez en écrivant le mot « pourquoi » à la fin de votre affirmation
  • Répondez-y en une phrase puis écrivez encore une fois « pourquoi » à la fin
  • Et ainsi de suite jusqu’à vous surprendre

Une petite règle cependant : dans la mesure du possible, commencez toutes vos réponses par « je » ou par « parce que je ». Dans ce genre d’exercice, il est de bon ton d’être égocentrique et de le reconnaître. L’important ce sont vos réponses à vous, pas celles qu’on vous souffle.

Ma révélation

C’est la deuxième fois que je fais cet exercice et je dois dire que pour moi il marche très bien… au point de me révéler des aspects de moi que je ne soupçonnais même pas. Le fait de poser une seule question en un seul mot empêche de tergiverser et/ou de se prendre la tête avec soi-même. C’est simple, ça va droit au but, c’est utile et pertinent car ça vient de nous vers nous, que demandez de plus.

C’est ainsi que cet après-midi, j’ai eu la surprise de lire :

Mon expérience me dit de ne pas trop compter sur moi-même.

J’ai passé toute mon après-midi à ressasser cette phrase, ou plutôt cette croyance. Je ne peux pas dire qu’elle m’enchante mais au moins je sais qu’elle est là, maintenant je sais qu’elle est tapie dans un coin de mon être et je sais qu’elle demande à diriger ma vie comme elle l’entend.

Faites l’exercice et venez nous dire ce que vous aurez trouvé sur vous-mêmes qui vous aura surpris.