Avec ma femme, nous nous sommes fixés de parfois nous coucher plus tôt afin de passer du temps ensemble loin de nos ordinateurs. Hier soir fût l’occasion de regarder notre second film Nelson Mandela. « Mandela : un long chemin vers la liberté » avec Idris Elba dans le rôle du Leader de la nation arc-en-ciel. Voici la bande annonce du film :

Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… non en fait nous n’étions clairement pas convaincu pour deux raisons :

  1. Idris Elba est et restera pour nous Stringer Bell de la fantastique Série « Sur Ecoute ». D’un caïd de quartier à Madiba, il n’y avait apparemment qu’un pas que les producteurs du film ont osé franchir. Bien leur en à pris, Idris Elba nous a convaincu.
  2. Nous avions le souvenir de Invictus avec Morgan Freeman et ne savions pas vraiment comment les deux films allaient pouvoir « se mélanger ». Là encore, aucun souci, car Invictus traite de la vie de Nelson Mandela dans son rôle de président. Là, où ce nouveau film, traite de la jeunesse de Nelson Mandela et de ses années d’emprisonnement.

Ce que je retiens de ce film Nelson Mandela et de l’Apartheid

Le mot Apartheid signifie « séparé, mise à part ». Pour faire volontairement simple, il s’agissait de la volonté de la classe politique élitiste blanche de contrôler tout le développement de l’Afrique du Sud et de ne rien laisser aux noirs.

J’ai bien entendu mon opinion sur le bienfondé d’une telle politique et elle est assez évidente, mais ici ce que je retiens c’est que :

L’Apartheid était légal

Des hommes politiques ont légalisé le racisme et les violences raciales. Il était autorisé par la loi de ne pas servir un noir dans un lieu public. Il était autorisé par la loi de demander à une femme noir de se lever dans un bus afin que des jeunes blancs puissent s’asseoir. Il était légal de virer un noir pour embaucher un blanc à sa place.

Légal / Légitime / Juste

Je vous demande de prendre quelques minutes et de vous interroger sur ce que nos démocraties ont crée de lois légitimant un grand nombre d’actes totalement injustes mais légaux.

Rappelez-vous qu’obéir aux lois est une obligation, mais rappelez-vous aussi que l’Apartheid était légal…