Cela ne vous agace-t-il pas ? Vous avez peut-être passé des semaines ou même des mois à trouver ce que sont vos priorités. Vous avez peut-être lu mon article sur l’importance de la priorisation, mais maintenant que vous connaissez vos priorités, vous ne savez pas comment les gérer avec efficacité.

J’ai mis des années à connaitre mes priorités. En fait, j’ai mis des années à savoir où je voulais aller dans la vie, de manière personnelle et professionnelle. Je vous avoue que j’ai aussi mis des années à blâmer beaucoup de monde autour de moi. Ma pensée était la suivante : personne ne m’avait guidé !

J’étais juste gâté de plusieurs dons, mais personne ne m’a jamais dit « tu devrais (dois) faire ça ». La vérité, c’est que j’ai été élevé par des parents pour qui avoir le BAC était déjà quelque chose d’assez fantastique. Du coup, on m’a poussé à faire des études, mais jamais dans un but précis. (Petit mot pour les plus jeunes : avoir le BAC n’est pas un but précis).

Aujourd’hui c’est différent, je sais où je vais, je connais mes priorités. Je tiens à préciser que je n’ai pas « défini » mes priorités. Je les ai laissé « me définir ». En fait, c’est le premier secret.

Vous êtes efficace à ce que vous aimez faire

gestion priorite efficaciteSoyez sincère avec vous-même pendant quelques secondes. Si aujourd’hui, vous vous jugez inefficace à ce que vous faites… c’est que probablement vous n’aimez pas vraiment ce que vous faites. Lorsqu’on aime ce que l’on fait, on trouve un moyen d’être efficace. Mention spéciale pour les novices, on ne peut pas arriver dans un job et être immédiatement efficace… malgré ce qu’en pensent certains RH.

Faites en sorte d’être défini par vos priorités. Si vous mettez en haut de la liste « à devenir » et surtout pas « à faire » ce qui vous importe réellement, eh bien vous trouverez un moyen de devenir cette chose. La liste « à faire » est à gérer différemment.

Commencez toujours par ce que vous détestez

WOW, Mohamed, tu ne viens pas de dire le contraire dans le point juste au dessus ? Non ! J’ai dit mettez au centre de votre vie votre passion et vous la gérerez avec efficacité. Vous finirez immanquablement par vous apercevoir que pour gérer votre passion avec efficacité, vous devrez apprendre à mettre tout en haut les aspects que vous détestez de cette même passion.

Ne vous leurrez pas. Quoi que vous décidiez de mettre en haut de vos priorités personnelles et professionnelles, vous aurez toujours à faire à des indésirables. C’est savoir gérer ses indésirables avec efficacité qui fait la différence entre celles et ceux qui mettent deux ans à attendre leur but et les autres qui en mettent vingt.

Créez une Timeline pour gérer vos projets.

En clair, faites exister dans le monde réel ce qui pour l’instant n’existe que dans votre esprit… non cette phrase n’est pas vraiment claire !

Voici comment la majorité gère ses projets :

  • Des feuilles un peu partout sur le bureau
  • Des fichiers numériques éparpillés dans plusieurs dossiers
  • Des dossiers numériques éparpillés un peu partout sur le disque dur
  • Des contacts dans ses emails
  • Des contacts dans son téléphone
  • Un agenda papier
  • Un autre numérique

Bref, vous le vivez, vous savez que c’est totalement « broken » comme dirait Seth GODIN (en Anglais… sorry) mais vous continuez à le faire. Pourquoi ? À cause de vos habitudes ! Le père d’une très bonne amie dit : « ça à marché comme ça durant 100 ans, ça continuera pendant encore 100 ans ». Peut-être que c’est vrai ! Peut-être aussi qu’une fois vos habitudes rompues, vous entrerez dans une nouvelle ère. Une ère où vous faites vite et bien ce qu’avant vous faisiez mal et lentement.

Pensez à l’envers

Non, je ne vais pas vous parler de la sempiternelle phrase américaine, « think outside the box ». Pour moi, c’est surfait ! Les plus grands promoteurs de cette phrase sont aussi les plus prompts à créer des boites dans lesquelles penser.

Au-dessus, je vous ai conseillé de sortir dans le monde réel le chemin de votre projet. Je vous ai conseillé de créer une frise chronologique de votre projet. Mettez là au mur, faites en sorte qu’elle soit grande, visible et que vous puissiez facilement ajouter et enlever des éléments.

Maintenant voilà mon secret, je pars de la fin. D’accord, ce n’est pas vraiment un secret puisque je l’ai déjà dit, mais cela ne fait pas de mal de répéter les conseils qui marchent.

  • Si votre projet doit être rendu à une date limite, travaillez à rebours à partir de cette date.
  • Si vous avez un livre à terminer, divisez-le en chapitre à partir de la date où vous devez le rendre.
  • Si vous avez un dossier à rendre, planifiez les échéances à partir de la fin
  • Si vous devez travailler en groupe, faites apparaître tout le monde sur la frise.

Enfin, l’efficacité commence et finit avec des dates

Personne ne fait quoi que ce soit s’il n’a pas une date à respecter. Ça marche de manière personnelle quand personne ne regarde au-dessus de votre épaule (c’est mon cas). Ça marche aussi (et même encore plus) quand vous devez rendre des comptes à autrui.

Les dates butoirs sont stressantes, c’est une vérité. Mais il faut vous poser la question « pourquoi sont-elles stressantes ? ». La vérité est simple, elles le sont quand vous savez de vous-même que vous êtes quelqu’un qui est toujours en retard sur les dates convenues.

Le meilleur moyen d’éviter cela, je le répète, c’est de travailler à rebours. OK, je ne le nie pas, c’est difficile quand les dates sont fixées par autrui. Cela peut être justement une raison supplémentaire d’accrocher une Timeline au mur. Votre patron ne peut décemment pas vous charger comme une mule indéfiniment. Surtout si vous lui montrez clairement sur le mur à quel point vous êtes chargés.

Et vous ? Comment gérez-vous (efficacement) ce qui est prioritaire dans vos vies  ?

Credit Photo