Il y a deux façons d’utiliser les techniques de SEO pour aider votre organisation. La premiere technique de SEO est fiable et efficace, l’autre technique SEO est une glorieuse merde qui ne fonctionne habituellement pas, mais qui est merveilleuse quand elle marche. Je commencerai par la seconde.

Le moyen le plus courant d’utiliser l’optimisation des moteurs de recherche comme Google est de trouver un mot-clé (comme «plomberie») et faire tout ce que vous pouvez pour vous « approprier » ce mot sur Google. Cela revient à considérer Google comme les Pages Jaunes (avec des annonces gratuites).

Les Pages Jaunes sont formidables pour les plombiers, parce que si vous avez besoin d’un plombier, c’est là que vous irez voir. Acheter la plus grande pub, soyez en haut de la page et commencer a recevoir  les appels. Google est une révélation, car c’est une sorte de super Pages Jaunes et c’est gratuit! Le problème ? Comment être le premier ? car si vous êtes la 40e annonce alors c’est assez inutile.

La réponse : Vous ne le serez probablement pas. Il ya 14 millions d’entrées pour « plombier » (Plus de 2 millions pour la France) donc non, vous ne serez pas premier ou second. Vous avez perdu. En fait, dans presque tous les mots clés qui valent le coup d’être détenu, vos chances de gagner sont petites.

(Pour les 0,00001% de gens qui lisent ceci et qui gagnent – Félicitations. Vous pouvez ignorer ce message.)

Cette méthode est si séduisante, car il s’agit en fait simplement de convertir les non-convertis. Gratuitement, vous vous présentez devant des gens qui ne vous connaissez  pas jusque là et vous avez votre chance de les convertir. C’est le rêve de tout marketeur.

Suis-je en train de dire que ce n’est pas la peine d’essayer de gagner ? Bien sûr que non. Si vous pouvez essayer avec le bon ensemble de mots clés et ne pas dépenser trop ou trop compter sur la victoire, alors allez-y. Cependant l’autre méthode est beaucoup plus convaincante (et, oui, vous pouvez faire les deux en même temps).

L’autre façon d’utiliser les techniques de SEO est un peu plus « naturelle ». (Appelons cela l’approche Pages Blanches). Elle implique de posséder un mot-clé que vous possédez déjà. Effectuez une recherche sur « ShoeMoney » dans Google (a la base deux partenaires développeurs qui ont réussi a créer un logiciel pour afficher les enchères ebay sur des sites extérieurs partenaires) et vous trouverez 340.000 combinaisons. Voulez-vous essayer de deviner qui est le premier ? ShoeMoney. Pourquoi est-ce si surprenant? Après tout, il a inventé le mot et bien entendu il est propriétaire du domaine.

Quelqu’un entend un ami, lit un blog ou je ne sais quoi qui parle du site de Jeremy. Ils veulent visiter son site et ils tapent son nom sur Google. Il m’a même dit qu’il reçoit cinq fois plus de trafic à partir de ce terme de que de n’importe quel autre sur Google.

La puissance de cette technique est qu’avec la bonne dose de détermination et de patience, vous allez certainement gagner. Il faut inventer une marque, puis construire une entreprise ou un service ou une organisation autour de cette marque afin que les gens puissent réellement en parler. Au final vous pourrez être en mesure de dire à quelqu’un « écris juste XXX dans Google. » (Cette technique est excellente et des sites comme lulu.com basent très exactement sur ce conseil)

De toute évidence, les seules personnes qui feront cela auront entendu parler de vous d’une autre manière. Il s’agit donc de l’amplification d’un mot, d’une stratégie de bouche a oreille, pas un jeu de conversion sur fond de ciel bleu.

Voici le calcul:

Si vous êtes assez chanceux pour «gagner» au jeu des techniques traditionnelles de SEO version Pages Jaunes, vous pourrez convertir quelques pourcent du trafic que vous obtenez en vrais clients. D’un autre coté, si vous gagnez au jeu des techniques de SEO version Pages Blanches, si vous gagnez parce que les gens parlent de votre point de vue unique et utilisent votre nom alors vous convertissez à peu près tout le monde. Pensez-y … si quelqu’un tape Seth dans Google, il est probablement à ma recherche, et quand il arrivent ici, il reste, car ils m’a trouvé. Si, d’autre part, ils tapent « cow », la plupart des gens qui se retrouvent ici ne sont pas la recherche de mon livre (Seth Godin fait reference a son livre Purple Cow) alors ils partent.

David Meerman Scott possède le mot « Meerman ». Je n’ai aucune idée s’il utilise son deuxième prénom dans la vie réelle, même cela l’aide considérablement en ligne. Scott Ginsberg possède le terme « nametag scott ». Vous voyez où je veux en venir. C’est comme posséder le nom de domaine parfait, via Google.

Lorsque vous commencez à gagner au jeu des techniques de SEO version Pages Blanches, il s’avère que cela vous aide à gagner aux deux techniques a la fois. Votre blog ou site reçoit plus de trafic naturel, ce qui naturellement fera remonter vos résultats dans Google pour d’autres mots et expressions.

Pas-a-pas :

1. Faire un produit incroyable, offrir un service remarquable.

2. Lui associer un terme ou une marque unique. (Quelque chose qui n’est pas générique, et de préférence, pas très recherché).

3. En supposant que vous suivez les étapes une et deux, vous allez finir par posséder ce mot dans les moteurs de recherche. Si ce n’est pas le cas, revenez sur les deux premières étapes.

La partie la plus difficile, bien sûr, est de faire quelque chose dont les gens vont choisir de parler. La bonne nouvelle c’est que cela est entièrement a votre portée et en plus reste tout de même mieux que l’alternative [la solution Pages Jaunes]. [Je m’aide tout le temps de cette liste de livre excellente pour tout ce qui concerne le business. management et leadership]

Autres articles de Seth GODIN que vous apprecierez surement :

Ecrit par Seth GODIN, Traduit par Mohamed MOURAS

Source: Blog de Seth GODIN