Il y a trop longtemps que ce Comment Se Motiver et Avoir Cette Satanée Volonté Tome 3 Edition Changements devait sortir. Mais vous savez comme moi qu’il y a toujours ce qu’on veut faire et puis ce qu’on PEUT faire. Il aura fallu que je mette de côté un certain nombre de choses pour avoir le temps d’écrire ce livre.

Sachez simplement que je prévois une sortie mi-février mais que j’aimerai beaucoup que vous m’aidiez à ce que ce livre colle au plus près à vos attentes.

J’ai pris soin de mettre au point un questionnaire qui ne vous prendra qu’une minute de votre temps. SEULS CELLES ET CEUX QUI Y REPONDRONT ET ME LAISSERONT LEUR EMAIL RECEVRONT LA PRE-VERSION DE TOME 3.

Vous pouvez accéder au questionnaire en cliquant ici.

Bonne lecture de ce début d’introduction

Introduction

Une étude menée sur plus de 900 personnes dans 51 pays à travers le monde a conclu à ceci : plus de 80% des personnes interrogés ont avoué qu’elles avaient dit oui au changement par pure obligation. En réalité, elles avaient tout simplement peur pour leur emploi. Elles se sont donc senties obligés de mentir.

Cette étude est là pour nous rappeler une idée essentielle et qui parcourt tout le livre : accepter le changement avec ses lèvres et le vivre au quotidien sont deux choses bien distinctes.

Je ne peux que vous féliciter de votre achat pour deux raisons :

  1. C’est mon livre, j’ai tendance à penser qu’il peut être utile :)
  2. Vous voulez être armé quant aux changements que vous vivez ou qui vont arrivés

Le fait de vouloir comprendre le changement, les raisons principales de son rejet et comment faire pour l’accompagner du mieux possible est tout à votre honneur. Cela prouve que vous avez compris que sa marche est inéluctable.

La seule constante c’est le changement

Sa Sainteté Le Dalaï-Lama

Il est certain que vos parents ont vécu des temps moins troubles que les nôtres. Vraiment certain ? Si nous mettons de côté les parents qui ont vécu la guerre et ses affres, la vérité c’est qu’historiquement nos parents savaient avec une décennie d’avance ce qui les attendait.

L’histoire était écrite avant même de commencer. Ecole, diplôme, premier et dernier boulot, mariage, premier enfant, deuxième enfant, troisième enfant… retraite. Je schématise volontairement mais vous aurez très bien compris le cycle dont je parle. C’est celui qui était encore en vigueur dans l’ère que nous appelons « industrielle ».

Nous vivons une tout autre époque, un temps où le changement est vraiment la seule constante.

–       Le parcours scolaire n’est plus du tout aussi linéaire qu’il l’était. Sur l’autel de l’égalité des chances on a voulu créer mettre tout le monde sur la même marche. On a donc créé une pléthore de moyens d’obtenir un Baccalauréat. Quand cela n’a pas suffit, on l’a fait pour une Licence (Bac+3 en France), et maintenant on le fait avec le Master (Bac+5)

–       L’éclatement du noyau familial fait qu’on ne vit plus forcément avec un modèle Père-Mère dit « standard ». Est-ce bien ou mal ? Je vous en laisse seul juge. Nous constaterons simplement que cela participe à la perte de repères et aux peurs qui en découlent.

–       L’augmentation drastique des problèmes touchant le marché de l’emploi est ce qui cristallise la grande majorité des peurs aujourd’hui. Mon père n’a connu que 35 ans de Sollac. Vous ne connaissez pas ? Je suis prêt à parier que si… mais vous connaissez cette entreprise sous le nom de Arcelor Mittal. Vous avez entendu parlé de Florange ? Eh bien, mon père a travaillé dans l’usine du même groupe à deux kilomètres.

J’ai personnellement visité et vécu dans trois pays différents sur trois continents différents (France, Algérie, Oman). Je parle couramment trois langues différentes (Français, Arabe, Anglais). J’ai travaillé dans trois pays différents sur trois continents différents (France, Inde, Oman). J’ai eu trois carrières différentes (Prof/formateur, Entrepreneur, Auteur).

Et cela en moins de 10 ans…

L’ère de l’information

Vous aurez compris qu’il y a un monde entre mon père et moi. En fait, plus qu’un monde, il y a un véritable changement d’ère. Mon père est un digne représentant de l’ère industrielle. Il ne sait pas manipuler la technologie qui aujourd’hui me fait vivre mais c’est un roc, un homme solide, droit dans ses chaussures, dans ses valeurs et dans ses convictions.

Je suis né durant son ère… et vous aussi. 

Merci de répondre au questionnaire ici pour recevoir en avant-première la pré-version de ce nouveau livre.