Commençons par le commencement en définissant ce qu’est une introspection :

Wikipédia dit : L’introspection désigne l’action de « regarder à l’intérieur ». En général, elle désigne le fait, pour un sujet de s’observer lui-même, de saisir et rapporter ses propres processus cognitifs.

Larousse dit : Observation méthodique, par le sujet lui-même, de ses états de conscience et de sa vie intérieure.

Le dictionnaire des synonymes donne 13 synonymes : introspection : analyse, approfondissement, attention, autocritique, bilan, examen, exploration, observation, psychanalyse, réflexion, regard intérieur, retour sur soi.

Commencez le retour vers vous-mêmes

« Regarder à l’intérieur » est pour moi très évocateur mais j’avoue que l’expression qui me parle plus est « retour sur soi ». Selon moi, toute cette vie n’est rien d’autre que notre mental que nous projetons sur des personnes et/ou des objets. C’est cette action de projeter une partie de nous-mêmes en dehors de nous-mêmes qui est à l’origine de notre distanciation d’avec ce que j’appelle notre partie pure et non-abimée.

La question principale devient donc :

Comment opérer un retour sur vous-mêmes qui vous soit profitable ?

Qu’est ce que j’entends par profitable ? C’est (toujours selon moi) faire un(e) avec la partie pure et non-abimée qui se tapie au fond de chacun d’entre nous. Pourquoi chercher cela ? Parce que cette partie est Abondance et Joie pure et qu’y accéder revient à accéder à un monde dont vous supposez l’existence mais que vous ne pouvez même pas imaginer.

Il y a 4 critères à prendre en compte pour accéder à cette partie pure et non-abimée :

  1. Le temps : votre partie pure et non abimée ne connaît ni passé ni futur. Il n’y a qu’une suite de maintenant. Rien ne sert donc de s’en vouloir pour ce qui est passé ou d’être inquiet pour ce qui est supposé arriver.
  2. La congruence ou l’alignement avec soi-même. Vous et moi n’avons probablement pas les mêmes valeurs. Accéder à votre partie pure et non-abimée ne requiert pas de partager les valeurs du Dalaï-Lama auxquelles vous ne croyez pas. En revanche, vous devez être en accord avec vos propres valeurs.
  3. Ressentir sans trop de logique ou encore faire confiance à votre intuition. C’est difficile, j’en sais quelque chose mais cela vaut le coup d’essayer.
  4. Croire avant de voir. Votre partie pure et non-abimée est source d’infini Abondance. Elle vous a déjà accordé ce que vous lui avez demandé. Comment pourrait-elle faire autrement, il s’agit de vous. Vous ne me croyez pas ? Je vous comprends… et pourtant il va quand même falloir croire avant de voir.