Nathalie Cariou semeunacte Prenez La Responsabilité De Vos Finances

Cet article a été écrit par Angélique Tartière du blog « L’inévitable rendez-vous ». C’est une réponse à mon article critique sur le livre de Nathalie Cariou – Prenez la responsabilité de vos finances


Je suis une grande lectrice de méthodes et je m’intéresse particulièrement à la liberté financière et à au façonnage de l’état d’esprit. Une de mes particularités est de réaliser les exercices proposés dans ces méthodes. Cela prend le temps qu’il est nécessaire mais je les applique.

Ainsi, pendant près de 7 mois, j’ai lu, relu et appliqué les conseils du livre « Prenez la responsabilité de vos finances » de Nathalie Cariou. C’est un livre simple, accessible et très puissant.

Mohamed et moi divergeons sur certains points concernant ce livre, raison pour laquelle il a eu la gentillesse de me demander un témoignage sur ce que j’ai retiré de l’ouvrage.

C’est parti !

Fille de communistes, petite-fille de communistes (et fonctionnaires qui plus est), j’ai hérité de nombreuses valeurs. Mais elles ne se comptent pas en numéraires…

J’ai passé la plus grande partie de mon existence dans un déni complet de l’importance de l’argent. Je croyais fermement que l’argent ne faisait pas le bonheur, qu’il empêchait d’être libre, qu’on avait qu’une seule vie et que je n’allais pas l’emporter dans ma tombe.

En bref, j’étais fauchée et j’aurais pu continuer ainsi longtemps si je n’avais le goût de travailler les trucs qui débloquent chez moi.

Comment travailler sur l’argent quand on a un problème avec l’argent ?

On trouve des outils et des gens qui ont les réponses pardi !

C’est ainsi que j’ai découvert : « Prenez la responsabilité de vos finances » de Nathalie Cariou.

Avec ce livre j’ai approfondi le travail sur les croyances que j’entretenais sur l’argent. Il m’a aidé à comprendre ce qu’était l’argent : «L’argent est et restera toujours un serviteur conçu pour nous permettre d’être et de faire mieux. Il sera utile là où nous l’employons. Absolument rien d’autre. »

S’identifier pour progresser

Ce livre a aussi le mérite d’être écrit par une femme, une Française. Femmes et hommes ont -en théorie- les mêmes chances de succès. Cependant, les figures emblématiques liées à l’argent et à l’abondance sont majoritairement des hommes et des Américains et il faut bien avouer que pour se projeter, il est plus facile de s’identifier à une personne de son genre et de sa nationalité.

Une expérimentation grandeur nature

Ce livre facilite la mise en pratique. Oui, parce que comprendre, c’est un grand pas. Mais ne pas reposer le livre dans sa bibliothèque après l’avoir lu en est un autre. Les exercices proposés sont simples d’abord (du verbe « aborder »). Ce n’est qu’une impression. Si l’on joue vraiment le jeu, ils remettent en cause, voire remuent. Et c’est pour cela qu’ils sont efficaces.

Je réponds de façon transparente et sincère aux exercices du livre sur mon blog. Des exercices du genre : pourquoi je veux devenir riche, ce que je pense des riches…

C’est une façon de continuer sur ma lancée : assumer et afficher mon envie de m’enrichir.

Une méthode simple de gestion de l’argent

Il y a plusieurs outils concrets à s’approprier dans ce livre. Pour ceux qui sont fâchés avec l’argent, des encarts disséminés tout au long du livre posent des questions auxquelles il est intéressant de répondre car elles donnent du sens à l’argent et à la richesse et à la gestion de ses comptes.

Comme vous le savez certainement, faire ses comptes, ce n’est pas seulement pointer son relevé de compte. Ce qui est important c’est de savoir où part l’argent. Et il y a le fait de savoir et le fait de… faire. J’insiste sur ce point et en cela l’ouvrage de Nathalie Cariou est incitatif. Il fait passer à l’action.

J’ai sélectionné pour vous l’outil qui me semble le plus représentatif de l’approche responsable proposée par Nathalie Cariou : la méthode des comptes-budgets. C’est une méthode simple de gestion de l’argent. Elle est facile à mettre en œuvre. La preuve : je l’ai fait .

Il s’agit de mettre en place des comptes-budgets à usage spécifique. « Les sommes à investir sont exprimées en pourcentage (le plus souvent 10%). Cela peut-être 10% d’un euro ou 10% de dix mille euros. Et l’habitude de mettre de côté ou d’investir sur ses connaissances est aussi importante que la somme en jeu. »

La répartition se fait sur 5 comptes-budgets :

–         Compte sécurité. « C’est de l’argent qui doit être disponible pour jouer son rôle de sécurité ». C’est le rôle assumé actuellement par mon CODEVI.

–         Compte liberté financière. Il permettra de « créer des revenus hors exploitations pour travailler moins quand l’heure sera venue ». Je retire un pourcentage de mes revenus que je place… dans une tirelire :-) C’est le moyen que j’utilise actuellement et il va bientôt changer de forme. L’idée est que chacun trouve la forme qui lui convient.

–         Budget du millionnaire (ou compte amusement). C’est une somme consacrée chaque mois « à vous faire plaisir ». Tirelire numéro 2 ! J’ai pris une boite en fer avec écrit « Caprice » dessus , héhé. Et chaque jour, je mets quelques pièces dedans. A date fixe chaque mois, je récupère cette somme et m’offre un plaisir avec. Au début, ce ne fut pas chose évidente pour moi. M’offrir quelque chose qui me fasse plaisir ? Késako ? J’avais oublié cela depuis plusieurs semaines. Ca revient doucement grâce à cette pratique.

–         Budget don et partage. Partager « est essentiel pour devenir riche ». Bon, là, le bât blesse. J’ai donné pendant plus de 10 ans à deux associations humanitaires. Et je dois bien avouer que je ne le fais plus. Je l’ai inscrit dans mes tablettes pour 2012.

–         Budget croissance personnelle. C’est le budget consacré « à acquérir en nouveaux savoirs et nouvelles compétences ». Actuellement, ce budget est octroyé à la formation webmarketing junkie de Jean Rivière.

Un grand plus…

Ce livre m’a permis d’oser. Oser croire que je peux accéder à la richesse financière. Que c’est un choix que je fais avec plaisir et (à peu près) en connaissance de cause.

C’est un livre qui montre l’argent comme un outil de concrétisation et de réalisation de soi. Il offre une vision différente de celle stéréotypée et affligeante de « l’argent roi », de la domination de l’argent sur la morale, de la mauvaiseté des riches…

Tout un tas de croyances qui attribuent à l’argent un pouvoir qu’il n’a pas étant donné que c’est ce qui en est fait (et pensé) qui créé ces croyances.

angelique tartiere blog inevitable rendez-vous

A propos de l’auteurAngélique Tartière est coach. Elle aide ses clients à concrétiser leurs rêves (les petits et les grands). Sur son blog  « L’inévitable rendez-vous » elle partage les outils qui aident à passer à l’action, pour aider ses lecteurs à concrétiser leurs rêves.  Elle est passionnée par les thématiques de la réalisation de soi, particulièrement celles de la liberté financière et des moyens d’y parvenir.