peur de souffrir opportunites larmes semeunacte

INFO : Mon prochain livre sortira très prochainement. Vous pouvez lire un extrait public ici : Du Développement Personnel au Leadership Personnel. Bien entendu mon premier livre reste téléchargeable gratuitement en vous abonnant à la NewsLetter de Semeunacte (1 mail par semaine). Vos commentaires et suggestions sont les bienvenues :

Que feriez-vous par peur de souffrir plus que vous n’avez déjà souffert ? Feriez-vous, comme moi, des mains et des pieds pour ne plus tomber dans les mêmes opportunités de souffrance ? Ou, comme les bouddhistes, accepteriez-vous que la seule réalité de la vie telle que 99% de la population la connait suit le schéma suivant : souffrance… plaisir… souffrance… plaisir et ainsi de suite jusqu’à ce que mort s’en suive.

Qu’est ce qu’une opportunité de larmes ?

Principalement on peut voir une occasion de souffrir de deux manières :

  1. La classique : on déteste sa vie et endurer nous fait la détester encore plus. Après tout, les leçons que j’ai apprises, je les ai apprises à la dure ! (cliquer pour lire l’article en lien)
  2. La devperso : on veut évoluer dans sa vie et souffrir est être tourmenté est une occasion d’apprendre et de réfléchir sur le pourquoi de la souffrance en elle-même.

Dans l’amertume, il n’y a qu’une vérité :

On a donné à autrui (ou à la situation) le contrôle de nos émotions

C’est une vérité toute simple et pourtant très facile à oublier. Personne ne peut nous contrôler sans notre accord préalable. Nous faire souffrir implique de nous contrôler par un moyen malsain que nous avons abandonné. Souffrir implique d’être d’accord pour souffrir.

Comment Faire Pour Etre Heureux ? (cliquer pour lire l’article en lien)

Et si nous n’étions plus d’accord pour souffrir ? OK Très bien me direz-vous… mais comment ? Etre blessé à cause de quelqu’un ou d’une situation c’est refuser ce qui est ! C’est vouloir (plus ou moins consciemment) que les choses soient différentes… plus comme nous voudrions qu’elles soient.

Et si nous nous débarrassions de ce que l’on veut pour accepter ce qui est !

Je ne saurai pas vous dire où se cache le bonheur mais je peux vous dire où il n’est pas. Il n’est pas dans le refus de la souffrance. Ce n’est pas parce qu’on refuse de souffrir qu’on est heureux. Au contraire, ce refus va faire qu’au fur et à mesure du temps vous ne verrez même plus les opportunités d’être heureux.

Parce qu’il y en a ! Il y a des opportunités de bonheurs tous les jours que DIEU fait (et peut-être même dans ceux qu’elle n’a pas fait). Mais un mental qui est dans le refus de la douleur ne peut pas les voir car son attention est déjà mobilisé par vouloir à tout prix s’éloigner des opportunités de larmes.

Et si être heureux commencait par la volonté d’être heureux

Ecrivez cette phrase et scotchez-là en haut de votre écran d’ordinateur :

Commence ta journée comme si elle avait été écrite pour toi.

Et commencez à vous poser les deux questions suivantes plusieurs fois par jour :

  • Si la situation que je vis avait été écrite pour ma personne, quels en seraient les bénéfices pour moi ?
  • Au final, si cette journée avait été écrite pour moi, quelle en serait l’issue ?

Qu’en Pensez-vous ? Si vous souffrez, commentez. Si vous avez des solutions, commentez :-)

Je veux me motiver et réussir ma vie, J’en suis capable, envoyez-moi gratuitement les ressources pour commencer à changer dès aujourd’hui

Écrit Par Mohamed MOURAS

Mon twitterMa page facebook

Creative Commons License photo credit: Casey David