Dans une première partie qui se trouve ici et une seconde qui se trouve , nous avons vu d’une part que l’habilité à voir le monde tel qu’il devrait être et non pas tel qu’il est, est une habilitée des plus importantes à acquérir. Nous avons vu pourquoi il était crucial d’acquérir cette compétence mais aussi comment acquérir cette compétence. Nous continuons ici le chapitre qui concerne le « comment ».

Comment voir le monde au travers d’autres yeux ?

Mon twitter, Ma page facebook

Voir le monde au travers d’autres yeux revient à l’expression que nous utilisons souvent : marcher dans les chaussures d’autrui. Cela revient à, pendant un moment seulement, essayer le point de vue d’autrui sur les situations que nous vivons. Il ne va pas s’agir de laisser tomber ses croyances et convictions mais plutôt d’accepter de les mettre de coté pour un moment. Pourquoi faire cela ? Parce qu’il est important de tester si le point de vue et les solutions d’autres personnes valent la peine d’être mise en place. J’ai essayé beaucoup de choses dans ma vie, j’en ai adopté certaines et rejeter d’autres. Pourquoi avoir rejeté certaines idées ou croyances ? Parce que fondamentalement certaines étaient en désaccord avec mes croyances les plus profondes. D’autres encore étaient de très bonnes idées mais je n’étais tout simplement pas prêt. Parfois il faut laisser le temps au temps, il peut devenir un précieux allié lorsque l’on sait s’en servir.

Il est un fond imaginatif qui permet réellement de commencer à enfiler les chaussures d’autrui, ce sont bien sur les romans. Lire est important pour différentes raisons. Lire des romans va nous permettre, d’une part de développer notre imagination active et aussi développer notre capacité à nous fondre dans différents personnages, puis expérimenter les raisons pour lesquelles ils font ce qu’ils font et agissent comme ils agissent. Cette expérimentation nous ne la faisons que très rarement dans la vie réelle. Il est évident qu’une telle expérience va nous mettre souvent mal à l’aise, elle va nous forcer à considérer des points de vues nouveaux et plus important que tout, elle nous enlever la formidable capacité de nous plaindre. Ce rôle de Victime que nous affectionnons tant ne s’accommode pas avec la compétence à emprunter d’autres circuits de pensées parce que par nature il nous fait comprendre la raison pour laquelle un tel agit comme il agit ou fait ce qu’il fait.

La deuxième étape de ce raisonnement est d’adopter ces autres circuits de pensées. Je le répète, je ne parle pas d’abandon. Je parle de mettre de coté, pour un moment, des manières de penser qui si elles fonctionnaient réellement, auraient déjà fait de vous l’homme ou la femme que vous rêvez d’incarner.

Je fais cet exercice mental souvent. Je prends une idée maitresse avec laquelle j’ai peu d’affinités, et mon travail va être de la sonder de fond en comble. La réfuter va être facile puisqu’en temps normal je n’y adhère pas, la défendre va être la partie la plus délicate car elle va me mettre dans une position à laquelle je ne suis pas habitué. La défendre va me faire emprunter des circuits de pensées nouveaux.

J’ai développé cette capacité car naturellement je sonde l’activité mentale des personnes avec lesquelles je suis en relation. J’ai appris à prédire avec une constance certaine les réponses de mes collaborateurs et bien souvent à modeler mes réponses en conséquence. J’ai appris à reconnaitre que cette compétence à voir le monde au travers d’autres yeux est l’entrainement adéquat afin d’être rarement désarçonner par les réponses de mes interlocuteurs. Je finirais en soulignant qu’une telle compétence, savamment développée, peut faire de n’importe quel vendeur un champion dans son domaine, parce qu’elle s’attaque au cœur de ce qui conclut ou non une vente, j’entends les objections.

Mon twitter, Ma page facebook

Toute cette imagination active est à mettre en rapport avec l’imagination passive qui découle principalement de la télévision. Cette dernière ne requiert quasiment aucune participation active de l’esprit et donc de la faculté à imaginer et construire le monde que l’on souhaite. Elle mâche le monde, le pré-digère et nous le sert au travers d’une lucarne qui a la sale tendance à présenter UNE vision du monde pour LE monde. Je ne saurais suffisamment insister sur l’importance de contrôler ses sources d’informations, en particulier les « informations » émanant de la télévision. Je ne parle pas d’une chaine en particulier mais de la télévision en générale car fondamentalement, le fonctionnement de la télévision est biaisé. Ces biais ne seraient pas gênant si ce n’était le fait que ceux qui créent ces biais sont ceux-là même qui soutiennent à tort et à travers que ces biais n’existent pas. Ils seraient le fait d’imaginatifs un peu trop adepte des théories du complot. Aucun débat ici, juste le soulignement du fait que jamais un trépied de camera ne s’est posé sans que ce soit l’expression d’une volonté de montrer une chose en estimant qu’elle est plus importante que tout ce qui est dans l’angle mort de la camera. Cette décision, arbitraire je le rappel, de classer l’importance de ce qu’on montre n’est le fruit que d’une personne, le cameraman ou peut-être d’une équipe de deux personnes la plupart du temps. Estimer que cette personne ou cette équipe serait l’image de la droiture intellectuelle et émotionnelle relève tout simplement de l’utopie. Je me devais de préciser les raisons de mon aversion pour la télévision ainsi que les raisons pour lesquelles je préconise de limiter son utilisation.

Apprenez à voir le positif…toujours en lisant

Avez-vous l’habitude de voir le verre a moitie vide ou a moitie plein ? En réalité, de la réponse à cette question va découler votre aptitude à chercher le positif là ou d’autres ne verraient que du négatif. De la réponse a cette question va découler votre disposition à voir les solutions plutôt que les problèmes. Nous connaissons tous ces réunions qui s’éternisent sans que rien de bon n’en ressorte. Je crois sincèrement que c’est bien souvent parce que le paradigme de départ est biaisé. Trop souvent nous allons chercher à répondre à un problème en particulier sans comprendre qu’il n’est que l’aspect visible de quelque chose de plus profond. En somme qu’il n’est qu’un symptôme et pas le mal en lui-même. Nous allons donc poser des actions pour résoudre les problèmes que posent ce symptôme puis nous nous étonnerons 3 mois plus tard d’un autre symptôme qui va forcement émerger.

J’ai appris que chercher le positif tout comme apprendre à voir des situations complexes dans leur globalité sont des compétences avec lesquelles peut d’entre nous naissent déjà pourvus. Pour la grande majorité d’entre nous il va falloir prendre le temps d’apprendre ces compétences. Le négatif, c’est que ce serait tellement plus simple si nous pouvions naitre déjà équipé. Le positif, c’est que DIEU merci, si ces compétences sont enseignables et appréhensible, c’est que l’on peut les acquérir. Doucement ou rapidement, à la manière douce ou à la manière « hard », cela va dépendre de l’apprenant, l’important ici c’est que des solutions existent.

Ne réinventez pas la roue !

Certains sont passés par ce que vous passez, d’autres ont spécifiquement étudiez ce que vous êtes en train d’expérimenter. Ils écrivent des livres ou des blogs ;-) et partagent les fruits de leurs connaissances et/ou expériences. Profitez en un maximum n’hésitez pas a vous appropriez les meilleurs idées. Je répète souvent à mes étudiants cette phrase que le père de Martin Scorsese lui répétait souvent : Vole, mais vole des meilleurs ! Je fais confiance à mes apprenants pour me citer la source de leur idées, mais plus important, je leur fais confiance pour s’approprier les meilleures idées, les expérimenter et en avoir d’autres meilleures encore.

Ce sera mon dernier conseil : Volez, mais ne volez que des meilleurs ! Je n’ai pas la prétention d’être le meilleur ou parmi les meilleurs (ce n’est pas à moi d’en juger mais à mes lecteurs). En revanche j’ai très clairement dans l’idée que je peux être utile et c’est sur quoi vous devriez vous concentrer vous aussi. Définissez vos propres objectifs et vos propres moyens pour atteindre ces mêmes objectifs. Ne vous comparez à personne, c’est totalement inutile. Faites de votre mieux et d’ici 2 ans vous serez très clairement sur la voie de ce que vous voulez accomplir, d’ici 5 ans vous l’aurez accompli ! Je suis sincèrement désolé pour ceux qui espèrent trouver une solution pour compresser le temps. Je suis et j’écris ici pour élaborer autour de la seule et unique formule qui a TOUJOURS fait ces preuves :

PATIENCE + PERSEVERANCE = RECOMPENSE

Mohamed MOURAS

semeunacte[at]gmail.com

Mon twitter, Ma page facebook

Creative Commons License photo credit: Jos Dielis