Beaucoup croit que je suis prof de français et d’informatique. Il n’y a rien de plus faux. De temps à autre je prends un malin plaisir à redéfinir pour mes étudiants mon vrai travail. Et voici la définition que je donne :

Mon travail est de ne pas vous dégouter du Français et de l’Informatique.

Je ne parlerai pas de l’Informatique car vous imaginez bien que je n’ai pas grand mal à intéressé qui que ce soit aux ordinateurs. En revanche je ne suis pas assez imbu de ma personne pour croire que le Français est plus important que l’anglais. La vérité est que mes étudiants parlent pour la plupart deux langues. L’anglais est, suivant les cas, leur première ou seconde langue.

Cet état de fait travail pour moi. Je n’ai pas besoin de me battre pour leur inculquer les processus d’apprentissage d’une langue, ils les ont intégrés de manière inconsciente. Je fais bien souvent plus un travail de « mise en conscience » de ces mêmes processus d’apprentissage. Pour le Français, c’est différent, je dois me battre pour faire comprendre l’intérêt de parler ma langue… j’ai abandonné !

L’une des grandes erreurs que je faisais lorsque j’ai commencé à enseigner est que je voyais TOUS mes étudiants parler le Français couramment en l’espace de deux ou trois ans. Peu de temps après je suis passé à la fameuse loi du 80/20. Si 80% de mes élèves parlaient le Français au bout de 3 ans je serai content… j’ai abandonné !

Voici ce que j’ai appris au bout de quelques années d’enseignement :

Si le travail demande trop d’effort, pendant trop longtemps, il vaut mieux abandonné !

Je dois bien avouer que ça m’a presque tué d’apprendre cette leçon. Cette leçon ne fait pas partie de comment je vois la vie et pourtant j’ai dû me rendre à l’évidence : cette leçon fait partie de la vie de mes apprenants.

Entre 12 et 16 ans, lorsque c’est trop dur (synonyme de inintéressant) on abandonne ! C’est aussi simple que ça. Si quelque chose ne m’intéresse pas, pourquoi devrais-je me compliquer la vie à l’apprendre ?

Bien évidemment lorsqu’on est adulte on sait que la vie ne fonctionne pas comme ça. On sait que Patience + Persévérance = Récompenses. On le sait mais on ne le pratique pas… alors vous pouvez imaginer ce que c’est quand on ne le sait même pas. Alors la question est posée…

Peut-on apprendre sans être intéressé ?

La réponse est simple : oui ! Nous l’avons tous fait. Il n’y a qu’un seul problème, apprendre sans s’intéresser fait qu’on oublie très vite ce qu’on a « appris ». Cela m’a amené à redéfinir ce que je fais dans la vie ainsi que pourquoi je le fais.

J’ai fini par définir ce que je faisais comme « l’art de faire passer un message ». Cela m’a aussi bien évidemment amené à définir clairement quel est mon message… ce sera le sujet de mon article suivant :-)

Je veux me motiver et réussir ma vie, J’en suis capable, envoyez-moi gratuitement les ressources pour commencer à changer dès aujourd’hui

Écrit Par Mohamed MOURAS

Mon twitter, Ma page facebook

Creative Commons License photo credit: Sebastian Fritzon