Qui d’entre nous peut dire qu’il a exactement la vie qu’il voulait quand elle/il était jeune ? Nous avions tous des rêves, des projets, des choses impossibles qui nous paraissaient pourtant tellement « atteignable ». Nous avons toutes et tous (ou presque) été rattrapés par « la vie ». Nous avons pour la plupart réduit nos attentes jusqu’à coller à ce qu’on voulait bien nous accorder.

La question est simple

Qui est responsable ?

Depuis quelques jours, j’essaye d’aider une vieille amie à s’en sortir mais ce n’est pas simple. Et si pour moi, la réponse à la question ci-dessus est tout à fait évidente, il n’en est pas ainsi de tout le monde. Donc à toutes fins utiles, j’ai décidé de disséquer les différents responsables habituels.

Mon gouvernement est responsable ! Un gouvernement est une entité qui n’a qu’un seul objectif : se sauvegarder pour encore des siècles. Dans cet optique, il fait très bien son travail. Et s’occuper de votre vie n’est pas dans ses attributions.

Ma famille est responsable ! Si vous pensez que votre passé équivaut à votre futur, alors faites les choses jusqu’au bout, arrêtez TOUT parce que vous ne vous en sortirez jamais.

Dieu est responsable ! Dieu n’existe pas… ah aucune preuve. Dieu existe… ah aucune preuve. Si votre foi consiste à prouver que Dieu fait bien (ou mal) les choses, alors vous devriez essayer « la foi pour adulte ». Arrêtez de penser par l’intermédiaire de quelqu’un et mettez-vous aux Saintes Ecritures par vous-même.

Le diable est responsable ! Ben voyons, il a bon dos celui-là. Arrêtez l’hypocrisie et mettez-vous au travail.

Mon patron est responsable ! Son boulot est de faire tourner sa boite, pas de vous rendre heureux. S’il fait les deux c’est merveilleux, le lâchez pas. S’il ne fait que la première partie, arrêtez de vous plaindre, il fait ce qu’il estime être juste.

Karma est responsable ! Pareil que pour le diable mais en version Hindouistes / Bouddhistes. Arrêtez l’hypocrisie et mettez vous au boulot.

Les maitres du monde sont responsables ! C’est évident, quand on a passé tout le monde au crible, on finit par se rabattre sur la thèse impossible à prouver : le complot. Regardez-vous dans un miroir et répétez après moi : je suis fainéant ! Je n’ai même pas assez d’imagination pour trouver un vrai coupable.

Voilà tout ce que j’avais à dire. Certains me trouveront trop direct, c’est voulu. Il faut parfois dire les choses comme elles sont. En espérant que les lecteurs comprendront que je ne veux blesser personne, je cherche simplement à faire avancer les choses.