Il est dit qu’on ne peut pas réussir sa vie professionnelle… ou sa vie tout court d’ailleurs si on n’a pas le bras long. Hormis le fait qu’il n’y a qu’un singe pour avoir des bras longs sans que ça fasse bizarre, j’ai toujours trouvé cette assertion fausse… en tous cas en matière de Leadership.

Je ne nie pas qu’il doit sûrement être plus facile de réussir lorsqu’on connait du monde bien placé. Je dis seulement que ce genre de réussite n’en est pas vraiment une, elle n’a pas de saveur. Qui plus est, et c’est là le plus important, les gens qui vous mettent là où vous êtes vous considérerons toujours comme un parvenu qui leur doit tout… et n’hésiterons pas à vous le rappeler aussi souvent que possible. Vous avouerez quand même qu’il y a mieux pour entretenir une estime de soi saine.

Non. L’important n’est pas qui vous connaissez mais plutôt qui VOUS connait. Les vraies questions à vous poser sont les suivantes :

  • Qui attache de l’importance à vos propos dans votre organisation ?
  • Qui est prêt à vous donner les moyens de réaliser la vision que vous avez de votre entreprise ?
  • Qui place ses espoirs (et/ou ses craintes) en vous ?
  • Qui veut vous voir réussir et est prêt à vous faire connaitre pour cela ?

Etre Leader, c’est cela avant tout. C’est laisser autrui vous porter à la place que vous méritez. C’est un siège prêté et certainement pas donné. Nul besoin de s’y attacher car celles et ceux qui vous connaissent vous laisseront toujours vous y installer… tant qu’elles pensent que vous le méritez.

Maintenant voici la question la plus importante à vous poser :

  • En lisant ces questions… pensiez-vous à vos supérieurs ou à vos subordonnés ?

D’ordinaire nous considérons comme plus important le fait que nos supérieurs aient une bonne impression de nous et de notre travail. Le problème dans cette mentalité est le suivant : si votre supérieur prête plus d’importance à votre travail qu’à celui de vos équipes, c’est un con ! Et ses jours dans l’entreprise sont probablement comptés.

Votre travail est de leader vos équipes. Si vos équipes se montrent créatives, compétitives, efficaces et cela dans un climat de cordialité, alors il y a de fortes chances pour que votre travail ait été (très) bien fait !

C’est cela qui vous fera connaitre sans que vous ayez un besoin compulsif de vous rappeler aux bons souvenirs des gens « haut placés ». Le reste… c’est du cirage de pompe. Loin de moi l’envie de critiquer les cireurs de pompes mais je préfère juste me concentrer sur le quantifiable, autrement dit les résultats !

Qu’en pensez-vous ? Résultats ou Cirage de pompes ?

Je veux me motiver et réussir ma vie, J’en suis capable, envoyez-moi gratuitement les ressources pour commencer à changer dès aujourd’hui

Écrit Par Mohamed MOURAS

Mon twitterMa page facebook

 

Creative Commons License photo credit: badoir