Cet article est la suite de celui-ci : Pourquoi Votre Business Ne Peut Pas Se Passer Des Réseaux Sociaux ?

L’une des choses les plus importantes lorsqu’on veut réussir sur Internet (et dans la vie réelle), c’est de connaitre du monde. Par là, je veux dire connaitre des gens influents (des relais d’opinions) qui ont une audience et qui sont prêt à parler de vous / vos produits (en bien si possible) à leur audience.

Selon moi, si vous pensez comme ça, vous avez tout faux ! Des milliers de Preblogger se lancent chaque année avec la certitude que le succès est juste là, au coin de la prochaine personne de son réseau. Ils échouent. La plupart ne tiennent que quelques semaines / mois. Et la très grande majorité a lâché l’affaire du blogging avant de féter les un an de leur blog. Pourquoi ça ?

L’idée principale tient en une phrase :

Ce n’est qui vous connaissez qui est important. C’est qui VOUS connait qui est important !

J’avais d’ailleurs écrit un premier article sur le sujet. Vous pouvez le lire ici :

L’important N’est Pas Qui Vous Connaissez Mais Plutôt Qui VOUS Connait

Je fais un autre article pour mettre une méthode sur cette vérité. C’est bien beau de savoir qu’il faut intéresser les influenceurs à notre travail mais comment procède-t-on ? Comment connecter avec les bloggeurs influents sans avoir l’air de leur lécher le cul ? (Vulgaire mais vrai !)

 

  1. Faites votre travail

L’idée est assez simple en substance et tout le monde peut la comprendre… mais peu la comprenne. Patience ! Est-ce que vous connaissez ce scénario :

La personne n’a pas encore bouclé six mois de blogging. Elle n’écrit pas ces articles de manière régulière. Son blog est plutôt moche et en plusieurs mois, elle n’a jamais rien fait pour y remedier. Son twitter compte moins de 100 personnes et son facebook n’est pas mieux.

MAIS, cette personne va directement s’adresser à des bloggeurs avec plusieurs milliers de followers et pour demander des conseils qui prennent bien plus que deux minutes.

Comprenons-nous bien. Je l’ai fait et d’expérience, voilà ce que je peux dire. Les bloggeurs influents sont pour la plupart sympas, ils accordent deux minutes et parfois vont même jusqu’à cinq, mais si ces personnes voient que vous n’avez pas grand-chose à présenter, alors forcément, elles vous consacreront moins de temps que vous n’en voulez.

 

  1. Faites leur travail

Voilà ce que je vous propose. Partez toujours du principe que les influenceurs vont vous accorder trente secondes, ni plus ni moins.

Les gens qui vous accorderont moins ne sont clairement pas intéressés et donc quoique vous fassiez, vous ne les amènerez pas à s’intéresser à vous et à votre travail. Inutile de passer des heures à chercher à entrer en contact avec quelqu’un qui ne voit aucun intérêt (pour lui) à s’intéresser à ce que vous faites de vos journées.

Partez sur trente secondes. En trente secondes vous devez pouvoir présenter :

  • Ce que vous faites
  • Pour qui vous le faites (les gens que vous touchez)
  • Pourquoi vous le faites (votre passion)
  • L’intérêt que l’influenceur à a vous lire

Vu que sur Internet, nous sommes plus dans la lecture, je vous conseille de lire à voix haute vos messages avant de les envoyer. Vous n’aurez peut-être pas à suivre cet enchainement lors du deuxième message et des suivants, mais pour le premier, c’est important.

 

  1. Tout le monde aime le gratuit

Je préfère mettre un bémol immédiatement. Tout le monde se fou du gratuit qui est déjà gratuit. Je veux parler du guide que vous distribuez gratuitement à vos abonnés NewsLetter. C’est encore plus vrai si vous ne recevez jamais ou presque de compliments sur le guide en question.

Si vous avez un produit payant, c’est ça que vous devez proposer gratuitement en priorité. Si vous n’en avez pas, bien évidemment c’est autre chose. Nous parlons ici de psychologie humaine. Lorsque j’offre ma méthode d’organisation « Agir en 2012 » à un bloggeur influent, il voit un gain de vingt-deux euros, c’est son prix.

 

  1. Apparaissez sur leur radar avant de les interpeller de manière directe

J’ai souvent des emails de personnes que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve qui me demandent des conseils qui :

  • Soit me prendrait longtemps à écrire
  • Soit sont déjà présents dans mes livres.

Je n’ai rien contre donner un coup de main, cependant pour être direct, je sais reconnaître les profiteurs à des kilomètres à la ronde. Aucune volonté de juger, j’ai fait la même chose. Donc pour éviter de faire les mêmes erreurs encore et encore, voici mon conseil basique : « apparaissez sur le radar de la personne que vous visez ». Comment faire ça ?

  • Commentez ces articles intéressants (pas besoin d’être tous le temps là et en première position en prime)
  • Un Bonjour / Bonne Journée sur Twitter, c’est toujours sympa (méfiez-vous de Facebook, les gens qui travaillent réellement passent beaucoup moins de temps que vous croyiez sur FB)
  • Évitez les messageries instantanées (IM du style G.Talk, Skype, FB Live). Perso, si je ne connais pas, je ne réponds  pas.
  1. Quel niveau d’influenceur pouvez-vous toucher ?

Avez-vous vraiment besoin de toucher Eric Dupin du blog Presse-Citron alors que vous bloguez depuis six mois et que vous avez quarante articles à votre actif ? Si Eric vous prête de l’attention, c’est génial mais je pense simplement qu’il serait peut-être plus facile d’essayer de toucher des bloggeurs moins en vue.

Faites cet exercice :

  1. Sur une échelle de 1 à 10, vous placez votre influence où ? (1 étant je viens de démarrer et 10 étant Eric Dupin ou Fadhila Brahimi)
  2. Imaginons que vous êtes un 4. Qui voyez-vous, dans vos centres d’intérêt et en lien avec votre contenu éditorial, qui soit un 6 ?

Ce sont ces personnes que vous devez approcher car elles ne sont pas si loin de vous en terme d’influence. Vous n’aurez pas à être très convaincant au sujet de l’intérêt qu’ils ont à apprendre à vous connaitre. Ils le voient déjà.

Je finirais en disant que, parfois, tous ces conseils ne s’appliquent pas. Certains bloggeurs très influents sont très accessibles et d’autres sont imprenables peu importe la méthode.

L’important reste tout de même pour vous de vous concentrer sur des gens avec qui vous avez un vrai feeling. Vous aimez leur travail et vous sentez que vous pouvez leur apporter quelque chose. Quoi ? C’est à vous de lister tout ça sur une page blanche et de l’exprimer clairement au moment où vous prendrez contact.

Creative Commons License photo credit: MatthewHolland