retour en france premier bilan semeunacte

Écrit Par Mohamed MOURAS

Suivez-moi sur Twitter

Ca y est les vacances sont là, le rythme vacancier aussi. Tout doucement le matin, pas trop vite l’après-midi et les jours s’égrennent lentement et surtout agreablement :-). J’en profite pour m’excuser si les commentaires mettent plus de temps à être modéré et si je ne passe plus aussi souvent voir comment la blogosphère se porte mais je dois bien avouer que la priorité est en ce moment à ma famille, nous sortons, nous nous baladons et nous profitons. Pour ce qui concerne les articles, ils continueront de paraitre à leurs rythmes normal :-)

Je suis en France donc depuis une semaine et j’ai eu envie de relater deux ou trois anecdotes qui me sont arrivés plus quelques constatations que j’ai pu faire en me baladant.

La pauvreté existe toujours…

En Oman la pauvreté n’existe pas, tout le monde est riche, tout le monde est beau, les fleurs chantent et des sirenes vous attendent sur les bords du Golfe d’Oman. Vous l’aurez deviné…la mendicité est tout simplement interdite ! Cela peut paraitre idiot mais c’est le genre de choses qu’on ne remarque qu’une fois qu’on retombe dedans ou plûtot qu’on vous fait retomber dedans.

En Oman (et dans tous les pays du Golfe) la carte de résidence est aussi appeler carte de travail. Cela suppose bien évidemment que si vous etes dans le pays vous y etes amenés par une entreprise et vous avez un boulot.

Les derniers chiffres que j’ai pu entendre concernant la pauvreté en France font état de deux à trois millions de personnes (suivant les sources). Je me suis toujours demandé comment un pays qui à toujours été classé à peu près cinquième puissance mondiale peut compter autant de pauvres…

En france on fait ses courses à crédit

La scène se passe dans un magasin bondé, je n’ai pas choisi la bonne heure pour aller faire mes courses et je me retrouve obligé de patienter derrière une file aussi longue que pour la première d’Iron Man !

A la question : vous payez avec la carte du magasin ? la plupart des gens devant moi repondent oui. Le principe est simple on paie ses courses par petites mensualites…on se paie à manger par petites mensualités…

Pendant que je critiquais interieurement cette sale manie franco-francaise de tout payer à crédit dès que l’occasion s’en présente et donc de me dire : « Tu m’étonnes qu’ils ne sortent jamais de la Rat Race ! » mon tour arrive.

Vous pouvez imaginer ma tete quand la gentille caissière m’a annoncé que je lui devais 80 euros…il n’y avait là QUE les courses pour mon bébé…il a fallu que j’y retourne deux jours après (le temps que le choc soit passé) pour faire les courses pour deux personnes…99,99 euros.

180 euros de courses soit 90 riyals pour à peu près une semaine de courses ! Quand en Oman j’en ai pour 50 riyals par semaine pour faire mes courses et manger en moyenne deux ou trois fois dehors !

En sortant du magasin, cette phrase m’a interpellé : Le pays où la vie est moins cher…mouais…

Les 3 opérateurs continuent à nous…faire des choses malsaines

Bon je n’apprendrais rien à personne en disant que la concurrence au niveau telephonie mobile en France, C’EST UNE BLAGUE ! Je n’apprendrais rien à personne en disant que les tentatives de regulation de l’état, CE SONT DES BLAGUES !

En revanche il est interessant de constater les prix des abonnements mobiles en Oman et dans les Emirats puisque ce sont les deux exemples que je connais bien.

Il faut d’abord savoir que dans ces deux pays, la concurrence est inexistante ! En Oman comme en UAE deux opérateurs se partagent le gateau (et en vérité le deuxieme operateur n’est qu’une facade). Ma facture Omantel n’a jamais excedée 13 ryals (26 euros) et cela sans jamais me depecher de raccrocher… quant aux SMS, ils sont à 1 centime !

Pour couronner le tout, pour tout ceux qui comme moi ne rentreront en France que pour quelques semaines, sachez qu’il est impossible; en France; de prendre un Internet iliimité sans engagement ! Digne d’un pays du tiers-monde…oups désolé je sais qu’en Afrique cette formule existe donc je rectifie digne d’un pays du quart-monde !

En France pour 13 euros, la pompe se fou de votre gueule

Le grand classique du retour en France après un séjour dans le golfe…la pompe à essence !

J’arrive à ma station préférée, c’est à dire celle où j’ai mon jeu spécial. Le voici :

Moi : Bonjour Madame (très enjoué)

Elle : Ca vous fera 20 euros

Moi : Vous allez bien ?

Elle : en carte ou en espèces ?

Moi : Il fait pas chaud aujourd’hui, vivement les beaux jours !

Elle : Bonne journée

Moi : Ben j’ai été ravi de cette petite discussion !

3 ans que ca dure…elle n’a jamais déviée de sa ligne directrice. J’ai fini par trouver ca marrant, je ne vais plus mettre de l’essence qu’à cette pompe :-)

Après cette joyeuse digression, revenons-en à mon plein. En Oman mon plein est à 13 euros, en France lorsqu’on arrive à 13 euros l’aiguille sort à peine de la reserve. C’est vraiment désolant. Je n’ai pas eu le courage de mettre un plein, j’ai juste mis 20 euros…

Premier Bilan

Même si cet article à été écrit sur le ton de l’humour, je dois avouer que je l’ai mauvaise ! Ce qui me fait vraiment mal c’est l’obligation de payer ses courses à crédit. Comment dans un pays qui se dit « une puissance » peut on arriver (et surtout accepter) de vivre avec l’obligation de payer ses courses à crédit ? Comment peut-on remplir son estomac et celui de ses enfants à crédit ? comment peut-on payer le litre d’essence 1.40€ et faire plus de 50km/jour pour travailler ? Cela reviendrait presque à s’appauvrir en travaillant !

Mohamed MOURAS

Contactez-moi sur Facebook