Il y a quelques années de cela, la folie des blogs à envahit Internet. Tout le monde voulait donner son avis sur tout. Sont apparus alors les fournisseurs d’hébergement gratuits qui vous permettez de prendre un nom et d’ouvrir un blog gratuitement sous leur bannière. C’est l’époque des blogs « overblog ». C’était moche, c’était vieux… mais tout le monde en avant un et était ravi d’en suivre un tas d’autre.

L’avantage majeur mis en avant était bien entendu la gratuité. L’inconvénient majeur était le fait que vous n’aviez qu’une liberté très limitée sur votre propre blog, hors contenue bien entendu. Et encore, bien souvent vous deviez vous contenter d’une mise en forme préétabli, et le résultat était très rarement à la hauteur de vos attentes.

J’ai personnellement commencé à bloguer en 2010 et 2 mois après avoir écrit mon premier article sur la plateforme hébergé WordPress, j’ai décidé de migrer vers un hébergeur payant, en l’occurrence 1and1. J’ai depuis lancé pas mal d’autres initiatives « internetesque » et je suis toujours resté chez eux.

La raison pour laquelle, j’avais choisi un hébergeur payant est le souci de professionnalisation. Aujourd’hui, avec l’apparition des réseaux sociaux, le blog personnel est quelque peu tombé en désuétude. Maintenant, vous pouvez vous prendre en photo en train de clamer votre amour à un canari déguisé en oie sur Facebook ou Vine. Les blogs ont quelque peu perdu de leur « coolitude » mais ils ont gagné en qualité.

Beaucoup de sites sérieux, professionnels et commerciaux tournent sous un Système de Gestion de Contenu qui à la base était dédié aux blogs qui par essence étaient une initiative personnelle.

Pour moi, le temps à fait que mon espace numérique à grandi et est même devenu une source d’abondance financière. Qu’en est-il de votre espace ? Avez-vous au moins votre propre nom de domaine et votre hébergeur ? Car c’est par là que tout commence.

Cet article a est écrit dans le cadre de la campagne de 1and1