Travailler en école internationale est une formidable opportunité pour pas mal de raisons. Expérimenter des pays, des cultures et des enseignements différents est toujours enrichissant. Ce sont d’ailleurs toutes ces expériences qui m’ont permises d’écrire 4 livres. Cependant aujourd’hui c’est de l’aspect financier en particulier que je vais parler. Enseigner en école internationale vous permet d’avoir accès à des salaires, primes et avantages quasi-introuvable dans des contrats français.

Cet article est la suite de l’article « Pourquoi je travaille à l’étranger« . Il peut être lu seul mais si vous voulez retirer le maximum de bénéfices de votre lecture je vous conseille de commencer ici.

Pour commencer je tiens à dire que je suis conscient que sur Semeunacte, je ne parle pas souvent d’argent et du fait de certains mails que j’ai reçus, je sais que certains préféreraient que les choses restent telles quelles.

A dire vrai, je n’ai pas pris une décision ferme de parler ou de ne pas parler d’argent. J’en parle car je sais que certains seront intéressés. Je sais que tout le monde ne sera pas à son aise mais ce n’est pas grave. Après tout, l’argent est parti prenante de la vie de tout le monde ici (qu’on se l’avoue ou non…) et même si j’ai pris le parti d’en parler sur un blog collaboratif dédié : Argent-Content.com, je me dis que Semeunacte reste tout de même approprié pour parler du sujet qui nous intéresse aujourd’hui :-)

Travailler à l’étranger va vous enlever pas mal

Eh oui, commençons par les bonnes nouvelles si vous le voulez bien. Roget Thierry écrivait dernièrement qu’il dépensait à peu près 2000 euros par mois en frais divers qui tout simplement n’existent pas en France.

Ces frais n’existent pas parce qu’ils sont pris en charge de manière invisible ou presque par l’état. Sans vouloir entrer dans les détails voici une liste succincte des « détails » auxquels Thierry à penser concernant sa vie au Brésil :

  • La santé
  • Les médicaments
  • Les dents et la vue
  • L’electricité non subventionnée
  • L’école privée

Cela fait beaucoup n’est-ce pas ? Rassurez-vous, vous pouvez faire le choix d’éviter l’Amérique du Sud si vous le souhaitez lol. Tous ces postes de dépenses sont quasi-indolores pour nous ici dans le Golfe, SAUF pour l’école qui peut revenir rapidement très chère par ici.

Pour ma part je dois bien avouer qu’à chaque fois que je parle avec Thierry, j’ai de plus en plus envie de découvrir ce fameux Brésil. En fait à dire vrai, deux de mes étudiantes et leur mère trouvent en ce moment vachement louche que je n’arrête pas de leur demander des infos sur le Brésil et l’Amérique du Sud en général lol.

Enseigner à l’étranger peut vous apporter…Beaucoup !

Tout d’abord commençons par une distinction importante. Je suis moi-même professeur de français. Ici, j’aime à parler de ce que je connais et ce que j’expérimente moi-même tous les jours.

La distinction que je fais est entre le fait de « travailler à l’étranger » et le fait « d’enseigner à l’étranger ». Concernant le fait d’enseigner à l’étranger, je suis dans mon domaine, c’est quelque chose dont je peux parler facilement car je le vis moi-même tous les jours.

Maintenant vous devez savoir que lorsque vous travailler à l’étranger dans une compagnie privée qui n’à rien à voir avec l’éducation. Vous vous exposez inévitablement à des couts qu’un professeur n’a pas. Par exemple un professeur ne paie (généralement) pas pour l’éducation de ses enfants.

De la même manière, il est généralement admis qu’un professeur à plus de vacances que la normale des employés du secteur privé.

Pour vous faire une idée précise des points auxquels vous devez penser si partir à l’étranger (sans être prof) vous intéresse, je vous conseille la lecture de l’article qui suit : 30 Points à faire figurer sur votre contrat avant de vous expatrier.

Vous allez signer un contrat local ou un contrat expatrié ?

La scène se passe en 2008. Le Ministère des Affaires Etrangères Français me propose de partir pour Oman en me faisant signer un contrat à Paris… un contrat français…

Quelle ne fût pas ma surprise d’apprendre quelque temps plus tard que je venais de signer un contrat local. Eh oui, la bavure ! A l’époque je croyais que par contrat local, on voulait dire un contrat à l’indienne ou à la chinoise. En réalité un contrat local veut simplement dire que vous serez payé selon les standards de votre pays d’origine.

Si vous souhaitez connaître toute l’histoire, j’ai fait réaliser une présentation par Olivier de SimpleSlide.com pour présenter le livre numérique que vous recevrez dès que vous vous abonnerez à la NewsLetter Semeunacte :-)

La différence principale entre le contrat local et le contrat expatrié réside dans le fait que l’un couvrira vos dépenses dans votre pays d’accueil et l’autre couvrira les dépenses de votre pays d’accueil ET les dépenses de votre pays de départ.

En clair et pour l’écrire noir sur blanc : un contrat local vous appauvrit ! Tout simplement !

Qu’est-ce que comprend un contrat expatrié ?

Là est toute la question et sincèrement la liste qui suit est loin d’être exhaustive. Cependant pour votre tranquillité et votre sécurité cette liste vous donne une bonne idée des indispensables qu’il vous faudra vérifier dans votre contrat si vous décidez un jour à vous expatrier efficacement.

–          Un appartement ou une maison

C’est la condition première. Si vous devez payer un loyer dans votre pays d’accueil alors vous serez dans la quasi-obligation de ne pas avoir de pied-à-terre dans votre pays d’origine. Moi, ça me met mal à l’aise.

–          Le voyage Pays d’Origine / Pays d’Accueil est payé… pour toute la famille

Il est normal qu’en vous engageant, ils vous payent des indemnités pour que vous veniez travailler. Je sais, je sais ! En France ce n’est pas le cas mais d’après ce que j’ai pu observer, ceci est un standard peu importe l’emploi que vous occuperez ou le pays où vous vous rendrez.

–          Les assurances sont comprises

Oui mais lesquelles ? A vous de négocier, essayer d’en mettre un maximum dans votre contrat. Cependant sachez que les assurances santé, assurances vie et assurances invalidité (permanente ou non) sont des standards.

–          les fonds de pension

Voilà qu’on touche à une expression que l’on n’aime pas du tout en France. En fait il n’y a rien de bien méchant ici, c’est juste le nom générique donné aux fonds de retraite et autres fonds que peuvent contracter à outrance les Nord-Américains.

–          Les congés payés annuels

Je sais qu’en France on a 4 semaines. Mais ce standard français ne s’applique pas partout. Allez dire aux Japonais que nous avons 4 semaines de congés et ensuite ne vous étonnez pas qu’ils vous regardent comme la pire des feignasses.

–          L’éducation des enfants est payée.

Faites quand même très attention ici. Je connais un certain nombre de personnes qui n’ont pas vérifié leurs contrats avant de signer. Ils ont cru sur parole le recruteur qui disait que l’éducation des enfants était incluse dans le contrat. Cependant la compagnie avait pris soin de mettre un plafond aux factures annuelles de l’école. Aujourd’hui concernant le couple auquel je pense, la mère à dû recommencé à travailler précipitamment du fait de ce manque de clarté.

J’ai essayé de rassembler un maximum de points auxquels j’ai pu penser. La prochaine fois nous parlerons de la situation des profs de Français Langue Étrangère en particulier. Le statut bâtard comme je l’appelle.

Et Vous ? Qu’en pensez-vous ? Vous souhaitez partir à l’étranger ? Vous ne savez pas comment ? Vous avez des doutes ? N’hésitez pas à commenter pour en discuter :-)

J’ai maintenant un service à vous demander : Si cet article vous a plu et si mes articles vous plaisent aussi, accepteriez-vous de leur donner un coup de main ?

Comment ? C’est bien simple, il y a différents moyens :

  1. Laissez un commentaire, j’adorerai avoir votre feedback
  2. Abonnez-vous à la NewsLetter pour recevoir gratuitement mon livre et mes articles.
  3. Retweetez l’article en haut à droite de l’article
  4. Partagez l’article sur Facebook et/ou Google+ en haut à gauche

En tous les cas Merci et Bonne lecture… ben oui vous avez sincèrement cru que j’ai mis toute ma sagesse dans ce seul article ? :-)

Écrit Par Mohamed MOURAS

Devenez Fan Sur Facebook