aider vos collaborateurs savoir ecouter conseiller agir

Ou est-ce que vous vous contentez de compter sur eux ? Si j’ai pu apprendre quelque chose de cette vie et des relations de travail notamment, c’est que toute médaille à son revers. Et si en général on reçoit c’est qu’on à d’abord bien pris soin de donner. En fait Donner et Recevoir sont les deux faces de la même pièce.

INFO : Je tiens encore une fois à attirer votre attention sur le site Aidons Le Japon.org. C’est mon ami Jean-Philippe du blog RevoPerso.com qui (vivant au Japon) organise une grande collecte en faveur de la Croix-Rouge Japonaise. Pour un don de minimum 10 euros vous recevrez aussi un tas de cadeau que des blogueurs volontaires ont accepter d’offrir.

Il existe tout un débat sur le fait de se demander s’il est raisonnable de croire que les gens qui reçoivent en premier lieu donnent en retour. Pour ma part c’est un faux débat, certaines personnes ne redonnent jamais et d’autres partagent volontiers leurs savoirs et leurs expériences. De mon expérience, j’ai pu constater que 80% des gens donnent en retour… à condition d’avoir reçu en premier lieu. Voilà comment je dis aux gens qui m’entourent et donc aussi à mes collègues qu’ils peuvent compter sur moi.

1. Sachez faire la différence, vie personnelle OU vie professionnelle ?

Nous avons tous des collègues dont nous nous sentons forcément plus proche. Un passé commun, des amis communs… peu importe. Sincèrement je ne peux pas me prononcer de manière définitive sur la question : « peut-on mélanger pro et perso ? ». Mon unique conseil le voici : faites-le en connaissance de cause. Que vous soyez pour ou contre le mélange n’est pas vraiment la question. L’important est d’avoir préétabli une règle… et vous y conformer. Pourquoi cette règle ? Juste pour éviter de jouer la Victime lorsque le mélange vous sautera à la figure (je parle là aussi d’expérience)

Je veux me motiver et réussir ma vie, J’en suis capable, envoyez-moi gratuitement les ressources pour commencer à changer dès aujourd’hui

2. Sachez faire la différence, une simple oreille attentive OU des conseils ?

Nous le faisons tous. Parfois on ressent un simple besoin de vider son sac… et puis la vie continue. Tout le monde n’a pas forcément envie que la personne en face analyse et s’immisce trop profondément dans sa vie privée. C’est ce que j’appelle avoir besoin d’une oreille attentive. Le fait de laisser la personne se débarrasser de son fardeau est déjà un grand geste et souvent le travail peut continuer dans une ambiance beaucoup plus légère.

3. Sachez faire la différence, besoin de conseils ou d’actions ?

Si il y a bien une chose que je déteste absolument, c’est quand les collègues essaient de me refiler leur travail à faire. (Etant doué avec un ordinateur, le cas peut arriver assez souvent). Si il y a bien une deuxième chose que je déteste tout autant c’est quand on me donne deux ou trois indications et qu’on me renvoie à mon bureau en disant : Vas-y Fait ! Ce que je veux dire ici c’est que parfois il faut savoir faire la différence entre quelqu’un qui pourra appliquer des conseils noté sur un post-it et quelqu’un qui veut VOIR comment la tâche s’accomplit.

Je sais, je sais… pas mal cherche à en profiter. Vous commencez la tâche ensemble, vous la finissez seul. J’ai pour règle de m’arrêter au moment où la personne s’en va. En général le message suivant passe très bien : « Tu dois comprendre que j’ai pas mal de boulot aussi, donc je veux bien te montrer une ou deux fois mais c’est à toi qu’il incombe de terminer ton travail ». Si la personne le prend mal c’est qu’elle voulait que vous fassiez tout le travail, vous n’avez rien perdu à la recadrer, bien au contraire !

Et vous ? Est-ce que vos collaborateurs peuvent compter sur vous ? Vous avez des exemples précis ?

Écrit Par Mohamed MOURAS

Mon twitter, Ma page facebook

Creative Commons License photo credit: omaniblog