Vous êtes nés dans une belle journée et vos parents vous ont accueillis comme si vous étiez l’élu, celui/celle qui allait sauver notre civilisation en déclin. Ou alors est-ce totalement l’inverse ?! Il pleuvait comme vache qui pisse le jour de votre naissance et vos parents ne vous ont pas vraiment désiré, vous êtes le fruit d’une bouteille d’alcool de trop et ils vous l’ont toujours fait sentir.

L’une des questions que je me pose souvent est la suivante : pourquoi le départ dans la vie ne présage en rien de l’évolution d’un enfant ? Qu’est-ce qui fait que malgré tout l’amour qu’un jeune peut recevoir, il finit quand même par franchir la barrière et tomber du mauvais côté ?

Est-ce que l’Histoire doit forcément correspondre à VOTRE histoire ?

Que vous ayez été aimé ou non est en réalité hors de propos ici. Que vous ayez eu une jeunesse sympa ou non, n’est clairement pas plus important. L’important ce n’est pas votre histoire passée, celle que nous pouvons appeler « l’Histoire ». Non, l’important c’est l’histoire que vous vous racontez tous les jours dans votre tête.

Cette histoire est beaucoup plus importante et infiniment plus vicieuse parfois.

  • Est-ce que vous vous focalisez sur le positif que vous vivez ?
  • Est-ce que vous vous attachez à raconter les choses comme elles sont ?
  • Ou est-ce que vous prenez soin de vous raconter les choses comme vous voulez qu’elles soient ?

La question est donc simple : êtes-vous capable de changer l’histoire que vous vous racontez si le besoin s’en fait sentir ?